Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Indre-et-Loire : il se glisse nu dans le lit d'une inconnue, armé d'un couteau

lundi 9 juillet 2018 à 19:22 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine et France Bleu

Un quadragénaire a été arrêté le samedi 7 juillet à Bléré (Indre-et-Loire), suite à une affaire sordide. L'homme en question est entré par effraction dans une maison en pleine nuit, et s'est glissé dans le lit d'une femme d'une trentaine d'années. Elle a réussi à prévenir les gendarmes à temps.

Illustration
Illustration © Maxppp - Franck Kobi

Indre-et-Loire, France

Une agression très rare s'est produite dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 juillet. Les faits reprochés sont graves. Vers 4h30, un homme de 43 ans entre par effraction dans une maison de Bléré, dans l'est de l'Indre-et-Loire. La femme dort encore. Son mari vient de partir au travail. L'homme passe par le sous-sol, récupère un couteau de cuisine, entre dans la chambre, se glisse nu sous les draps, et commence à caresser la femme. Réveillée, elle compose le 17, et réussi même à prendre une photo de son agresseur, avant qu'il ne prenne la fuite.

Arrêté en moins de dix heures par les gendarmes

Les gendarmes vont très vite l'identifier. Parmi les indices retrouvés dans la maison, il y avait une de ses chaussettes laissée sur place, ainsi que le couteau. Il a été arrêté samedi en début d'après-midi, à son domicile de Bléré, "un résident récent de la commune" précisent les gendarmes. Le parquet judiciaire va le convoquer début août, un psychologue aura alors travaillé sur son cas pour déterminer s'il est sain d'esprit. Pourquoi l'homme s'est-il introduit dans cette maison? L'a-t-il surveillé? Connaissait-il sa victime? Autant de questions que l'enquête doit déterminer. En attendant une étude psychologique, l'homme a été placé en détention provisoire.