Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Indre-et-Loire : L'ex-chirurgien incarcéré pour pédophilie présumée avait commencé sa carrière à Loches

-
Par , France Bleu Touraine

Un homme de 68 ans est incarcéré depuis 2017 à Saintes (Charente-Maritime), suspecté d'agressions sexuelles et de viols pendant près de trente ans. Cet ancien chirurgien a commencé sa carrière à Loches, à la clinique. Il aurait fait ses premières victimes, deux de ses nièces et une jeune patiente.

Illustration
Illustration © Maxppp - Lionel Vadam

Indre-et-Loire, France

C'est une affaire dévoilée cette semaine, et qui a pris une ampleur insoupçonnée jusque là. Un homme de 68 ans a été arrêté et incarcéré en mai 2017 pour des faits supposés de viols et d'agressions sexuelles sur mineurs. Lors des perquisitions, des carnets ont été trouvés, où l'homme racontait en détail le déroulé de ses actes. Il pourrait y avoir plus de 200 victimes en l'espace de 30 ans, en Touraine, en Bretagne et en Charente-Maritime. L'homme en question est un ancien chirurgien digestif qui a officié en Touraine à la fin des années 80, à Loches, à la clinique de La Fontaine, fermée en 1988. Il est intervenu aussi à l'hôpital de Loches, jusqu'en 1990, avant de partir en Bretagne, à Vannes. 

Les premières agressions de fillettes se seraient déroulées en Indre-et-Loire 

"Lors d'un interrogatoire, le médecin avoue des agressions sexuelles, commises notamment à l'époque où il exerçait à Loches" a pu confirmé France Info. Quatre agressions ne sont pas prescrites, dont trois concernent directement la Touraine : celles sur les deux nièces du médecin et celle sur une jeune fille hospitalisé dans la clinique. Elle n'avait même pas 10 ans au moment des faits. L'hôpital de Loches découvre l'affaire seulement maintenant. Il ne communique pas pour l'instant. Ceux qui ont travaillé avec le chirurgien à l'époque sont sous le choc. Son nom était connu à l'hôpital "même si je ne me souviens pas de son visage" dit une infirmière. Aucune réaction non plus des victimes tourangelles. Elles n'ont pas encore d'avocat. Le procès est Assises se déroulera à Saintes, en Charente-Maritime, fin 2019 ou début 2020.

Choix de la station

France Bleu