Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Indre-et-Loire : 199 actes de délinquance recensés dans les gares en 2018

jeudi 28 mars 2019 à 6:43 Par Yvan Plantey, France Bleu Touraine

Les faits de délinquance dans les gares d'Indre-et-Loire ont augmenté l'an dernier. En 2018, on a compté 199 actes de délinquance contre 169 en 2017. À Saint-Pierre-des-Corps, ce mercredi 27 février après-midi, une trentaine de gendarmes et de policiers ferroviaires ont réalisé des contrôles.

On compte 199 faits de délinquance dans les gares d'Indre-et-Loire en 2018, contre 169 actes en 2017.
On compte 199 faits de délinquance dans les gares d'Indre-et-Loire en 2018, contre 169 actes en 2017. © Radio France - Yvan Plantey

Indre-et-Loire, France

Les contrôles ont commencé dès 15h, jusqu'à 20h le soir. D'abord sur le quai de la gare de Saint-Pierre-des-Corps puis dans plusieurs trains à destination de Blois. Une opération de prévention en réponse à la hausse constante de la délinquance dans les gares d'Indre-et-Loire, principalement celles de Tours et Saint-Pierre-des-Corps.

Trois ou quatre cas de violences physiques ou verbales par mois

En 2018, les gendarmes y ont recensé 199 faits de délinquance dont les trois quarts sont des vols. Les vols sont en hausse depuis l'été dernier et les gendarmes l'expliquent par la formation de deux ou trois bandes spécialisées dans ces larcins. On compte également une vingtaine de dégradations au sein de la gare.

Augmentation de la délinquance en 2018 par rapport à 2017

En ce qui concerne les violences physiques ou les agressions verbales, l'Indre-et-Loire reste épargnée avec 3 à 4 cas recensés par mois tout au plus dans les gares ou dans les trains. Et les forces de l'ordre l'assurent : cela reste bien de la violence verbale plus que de la violence physique. Ça c'est pour les usagers mais peu d'agressions également sur les agents de la SNCF.

En 2017, la police avait constaté 169 faits de délinquance au total, soit une augmentation de 30 actes pour l'année 2018.