Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Indre-et-Loire : les deux gilets jaunes tourangeaux à nouveau jugés pour vol au Fouquet's

Nouvelle comparution devant la justice pour les deux gilets jaunes tourangeaux soupçonnés d'avoir participer au pillage du restaurant Le Fouquet's sur les Champs-Elysées en mars dernier à Paris. Ils comparaissent à nouveau ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour vol.

Le Fouquet's pillé et incendié en partie lors de l'acte 18 des gilets jaunes le 16 mars 2019
Le Fouquet's pillé et incendié en partie lors de l'acte 18 des gilets jaunes le 16 mars 2019 © Maxppp - ©Olivier Corsan

Indre-et-Loire, France

Les deux gilets jaunes tourangeaux résidant à Montlouis-sur-Loire, Ambre et Franck, sont de nouveau appelés à la barre pour expliquer comment ils se sont trouvés en possession de fourchettes, d'un tabouret et d'une salière appartenant au Fouquet's à Paris. Les deux précédentes audiences avaient été annulées pour des problèmes de procédure.

Ces objets avaient été repérés sur internet sur le compte de la jeune femme qui les exhibaient fièrement comme des trophées rapportés de la manifestation parisienne, lors de l'acte 18 des gilets jaunes, le samedi 16 mars 2019. 

Ce samedi-là, des individus étaient entrés dans le célèbre restaurant parisien, l'avaient saccagé et en partie brûlé. Le couple de tourangeaux avait été interpellé le 21 mars suivant à Montlouis-sur-Loire et placé en garde-à-vue.

Selon leur avocat Maitre Arié Alimi, les deux prévenus contestent les faits qui leur sont reprochés de vol en réunion et continuent d'affirmer que ces objets leur ont été donnés par un employé du Fouquet's.

Le Fouquet's a finalement rouvert le 14 juillet après quatre mois de restauration.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu