Faits divers – Justice

Indre-et-Loire : "Pas question de fermer le centre de déradicalisation de Pontourny" pour le ministre l'Intérieur

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine vendredi 27 janvier 2017 à 16:55

Le ministre de l'intérieur lors d'un déplacement à Nancy
Le ministre de l'intérieur lors d'un déplacement à Nancy © Maxppp - PQR

Lors d'une visite à Bordeaux, Bruno Le Roux a affirmé qu'il n'était pas question de fermer le centre de déradicalisation de Beaumont-en-Véron après la mise en examen d'un pensionnaire interpellé en Alsace pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste.

Malgré la mise en examen et l'incarcération d'un ancien pensionnaire de Pontourny, suite à deux tentatives de départ en Syrie, le ministre de l'Intérieur affirme qu'il n'est pas question de fermer le centre de déradicalisation de Pontourny à Beaumont-en-Véron. Une déclaration faite lors d'un déplacement à Bordeaux.

Bruno Le Roux affirme à nos confrères de France Bleu Gironde "que ce ne sont pas des centres d'enfermement, et c'est bien ce qui en fait la difficulté".

Je suis pour la persévérance. Il faut prendre ce problème avec beaucoup d'humilité. Mais il ne faut pas baisser les bras.

Selon lui, ce type de structure est difficile à mettre en place.

Le Centre de Déradicalisation de Beaumont-en-Véron - Maxppp
Le Centre de Déradicalisation de Beaumont-en-Véron © Maxppp - Patrice Deschamps

Je reconnais qu'il y a des tensions en Indre-et-Loire avec le personnel, avec les habitants, mais je veux les apaiser. Je veux de la sérénité.

Bruno Le Roux précise qu'il va rencontrer prochainement tous les acteurs de ce dossier pour apporter de la sérénité

Je ne ferais pas la proposition de fermer le centre. Je veux tirer les enseignements de ce qui s'est passé ces derniers mois pour apporter des corrections. Evaluer. Et faire en sorte que ce centre puisse mieux fonctionner.

Une analyse qui est partagée par la sénatrice d'Indre-et-Loire, Stéphanie Riocreux qui veut prendre le temps de l'analyse et de la réflexion avant toute décision.

A entendre toute la déclaration de Bruno Le Roux sur le centre de déradlcialisation de Beaumont-en-Véron