Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre : il harcèle une jeune femme dont il est amoureux, un homme condamné à de la prison ferme

-
Par , France Bleu Berry

Un Indrien de 38 ans a été condamné ce mardi par le tribunal de Châteauroux. Souffrant de troubles psychiatriques et paranoïaques, dont l'érotomanie, il envoyait des dizaines de messages et de photos intimes à une jeune femme de son entourage, qui n'était pas consentante.

Façade et entrée du tribunal de Châteauroux (Indre). Décembre 2018.
Façade et entrée du tribunal de Châteauroux (Indre). Décembre 2018. © Radio France - Régis Hervé

Il envoyait des dizaines de messages et des photos intimes à une jeune femme, alors qu'elle avait repoussé à plusieurs reprises ses avances. Un homme de 38 ans a été reconnu coupable de harcèlement par le tribunal de Châteauroux, ce mardi 22 septembre. Il a été interpellé ce week-end, après s'être rendu devant le domicile de sa victime à La Châtre. 

Depuis plusieurs mois, l'homme harcelait cette jeune femme, âgée de dix ans de moins que lui. Tous deux se connaissaient bien, leurs parents sont amis. Mais depuis le mois de janvier, il explique être tombé amoureux d'elle. Il s'est alors mis à lui envoyait des dizaines de déclarations d'amour, de messages à caractère sexuel. Il envoie également des photos intimes, alors qu'elle lui exprime plusieurs fois son refus et qu'elle cesse de répondre ensuite. 

Il souffre d'érotomanie

Un soir, il se présente chez elle avec un bouquet de fleurs et du champagne. "Vous agissez comme si vous étiez en couple, mais cela n'a jamais été le cas. Il n'y a pas de couple, à part dans votre tête", assène la présidente du tribunal, lors de l'audience.

Il est dans une autre réalité, il est intimement persuadé qu'il est couple avec elle

À la barre, l'homme tente de se justifie, en expliquant qu'il ne comprend pas pourquoi la jeune femme ne l'a pas bloqué sur les réseaux sociaux si elle ne voulait pas recevoir ses messages et ses photos. Son avocate pointe ses troubles psychiatriques et paranoïaques.

"Il est dans une autre réalité, il est intimement persuadé qu'il est couple avec elle", explique Me Delphine Durançon. L'homme souffre d'érotomanie, une pathologie délirante et obsessionnelle où l'on est persuadé que l'on est aimé par un autre. Il a également des problèmes de consommation d'alcool.

Déjà condamné pour des faits similaires

Cet Indrien de 38 ans a déjà été condamné il y a quelques années, pour des faits similaires sur une autre victime. Il avait alors été en prison, puis avait été équipé d'un bracelet électronique. "Vous dites que vous n'avez jamais fait de mal à une femme. Bien sûr que si", s'insurge l'avocate générale. "La victime (qui n'était pas présente à l'audience, ndlr), souffre d'anxiété, elle a peur de rester seule chez elle. Elle ne supporte pas que la considériez comme une chose sexuelle, comme si elle vous appartenait. Il lui faudra des mois pour s'en remettre", insiste-t-elle. "Et puis, jusqu'où tout cela aurait-il pu aller ? On a arrêté les choses à temps"

Suivant les réquisitions du parquet, le tribunal condamne cet homme à trois ans de prison, dont deux ferme, au vu de sa dangerosité soulignée par les expertises médicales, et par le risque de récidive. Il a également l'obligation de se soigner, l'interdiction d'aller à La Châtre où réside la victime et n'a pas le droit d'entrer en contact avec elle. Il est retourné en cellule à la fin de l'audience. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess