Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Indre : un nouveau poulain tué par balle dans l'élevage de chevaux du Blanc

samedi 12 mai 2018 à 10:51 Par Adèle Bossard, France Bleu Berry et France Bleu

L'éleveur de chevaux Jérôme Seiller a retrouvé un nouveau poulain mort sur sa propriété au Blanc. La bête a été tuée par balle dans la nuit de lundi à mardi. Le mode opératoire est le même que pour les deux bêtes retrouvées mortes fin avril.

Le poulain, Irvana, était âgé d'une quinzaine de jours.
Le poulain, Irvana, était âgé d'une quinzaine de jours. - DR

Le Blanc, France

L'élevage de Jérôme Seiller au Blanc (Indre) de nouveau été attaqué. Ce mardi 8 mai au matin, l'éleveur a découvert Irvana, un poulain d'une quinzaine de jours, sans vie dans la prairie de sa propriété. L'autopsie du vétérinaire confirme que la bête a été tuée d'une balle dans la tête.

Fin avril, déjà, deux bêtes avaient été retrouvées mortes en moins de 48 heures, dans des circonstances similaires et au même endroit.

"Ca se reproduira, puisque ça fait 14 ans que ça dure"            
- Jérôme Seiller, éleveur de chevaux au Blanc

_"_Exactement le même mode opératoire et dans la même prairie, soupire Jérôme Seiller. Ça se reproduira puisque ça fait 14 ans que ça dure, et comme il ne se passe rien, la personne qui fait se sent forte". Ses poulains ont déjà été visés à plusieurs reprises : il y a plus d'une dizaine d'années, quatre bêtes avaient été empoisonnées. Plus récemment, d'autres avaient été égorgés avec l'oreille coupée au couteau.

Impossible de rentrer les animaux la nuit 

Jérôme Seiller a de nouveau porté plainte. La première enquête, qui fait suite à sa plainte déposée fin avril, est toujours en cours à la gendarmerie du Blanc, elle devrait être prochainement transmise au parquet de Châteauroux.

L'éleveur a mis en place des protections particulières. Mais pour lui, impossible de faire dormir les bêtes à l'intérieur. "J'ai à peu près 250 chevaux, il me faudrait près d'une journée pour tous les rentrer, explique-t-il. Donc je ne peux pas les lâcher le matin et les rentrer le soir. Et pour leur développement, ils ont besoin de l'herbe, c'est indispensable".