Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Indre : un sapeur pompier volontaire accusé de graves manquements conteste la résiliation de son engagement en Justice

mardi 26 mars 2019 à 20:01 Par Frederic Denis, France Bleu Berry

La Justice a examiné vendredi la requête d'un pompier volontaire de l'Indre. L'éleveur demande l'annulation de la résiliation de son engagement chez les pompiers actée fin 2016. Le conseil d'administration du SDIS lui reprochait des "agissements inadaptés" quand il dirigeait la caserne de Chaillac.

L'ancien chef du centre de première intervention de Chaillac dans le sud de l'Indre conteste la décision du SDIS de résilier son engagement devant le tribunal administratif de Limoges
L'ancien chef du centre de première intervention de Chaillac dans le sud de l'Indre conteste la décision du SDIS de résilier son engagement devant le tribunal administratif de Limoges - google maps

Chaillac, France

Un sapeur pompier volontaire remercié par la direction du SDIS de l'Indre le 24 novembre 2016 conteste son éviction devant le tribunal administratif de Limoges. Après passage devant le conseil de discipline du Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Indre, l'engagement de cet éleveur de Chaillac a été résilié via un arrêté conjoint du préfet de l'Indre et du président du conseil d'administratif du SDIS 36. 

Ce sapeur pompier volontaire en était alors à 25 ans d'engagement dans la caserne de Chaillac, près de Saint-Benoit-du-Sault, dans le sud de l'Indre. Il en assurait le commandant. Mais le Service Départemental d'Incendie et de Secours a résilié son engagement pour "agissements inadaptés à l'encontre de sapeurs-pompiers et manquements graves dans la gestion opérationnelle et administrative" de la caserne de Chaillac. Le sapeur pompier volontaire a donc saisi le tribunal administratif de Limoges.

Le tribunal administratif de Limoges tranchera cette affaire normalement mi-avril Lors du procès vendredi 22 mars, le rapporteur public, qui représente la société devant les juges, a demandé la réintégration du plaignant dans le corps des sapeurs pompiers de l'Indre assure son avocat. Pour maître Raphaël Soltner, les juges demandent donc l'annulation de la décision du SDIS qui résilie l'engagement de son client.

Que reproche t-on à l'ancien chef de la caserne des pompiers de Chaillac ?

La direction du Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Indre reste très vague sur le sujet : "pas de commentaire, on attend la décision du tribunal" nous a répondu le responsable juridique du SDIS 36. Certains cadres nous expliquent, hors micro, que l'ancien responsable de la caserne de Chaillac a mis en péril l'intégrité de la dizaine de pompiers qu'il dirigeait. Ils évoquent de graves manquements dans le management, sans détailler. Ils expliquent aussi que les personnels concernés se sont plaints. 

L'avocat du lieutenant remercié assure qu'"aucun rapport ne prouve une quelconque faute professionnelle. Il n'y a rien dans le dossier.  Les accusations ne sont pas fondées" tranche maître Raphaël Soltner, qui parle d'"autoritarisme de la part de la direction du SDIS 36, d'une procédure entachée d'illégalité". 

Le plaignant  nous a confié son traumatisme : "passer en conseil de discipline, après 25 ans de service à la caserne de Chaillac, c'était comme si j'étais un criminel". Cet éleveur parle d'un choc énorme.  Il reconnaît que "deux femmes se sont plaintes de son management", trop pressant selon elles, dont une avec qui il aurait eu une liaison pendant quelques mois. Il parle aussi d'une accusation d'agression sur un jeune pompier. Un mensonge selon lui.