Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Infanticide de Barsac : la mère de famille reconnue irresponsable pénalement

-
Par , France Bleu Gironde

La cour d'assises de la Gironde a rendu son verdict ce vendredi midi dans le procès de la mère de famille qui a abattu d'un coup de carabine, sa fille de 9 ans Manon, au bord d'une route à Barsac en 2015. Elle a bien tué sa fille mais elle a été déclarée irresponsable pénalement.

Le verdict de la cour d'assises de la Gironde a été rendu après trois heures de délibéré
Le verdict de la cour d'assises de la Gironde a été rendu après trois heures de délibéré © Radio France - Stéphanie Brossard

Bordeaux, France

La cour d'assises de la Gironde a suivi les réquisitions. Aurélie Coulon, 37 ans, jugée depuis mardi pour avoir tué sa fille de 9 ans d'un coup de carabine en 2015, a donc été déclarée pénalement irresponsable, pour trouble psychique. Les jurés ont conclu à l'abolition du discernement de l'accusée.  Il n'y aura donc pas de condamnation, mais la cour a tout de même prononcé une hospitalisation sous contrainte de la mère de la petite Manon, et dont la durée sera fixée par les médecins. 

"On a toujours un espoir par rapport aux plaidoiries que l'on a fourni, mais il faut aussi être réaliste" concède maître Christian Dubarry. "La position de l'accusation visant à retenir cette abolition du discernement conduisait à ce que le débat soit un peu tronqué".

Des mesures de sûreté pendant quinze ans

Aurélie Coulon fait aussi l'objet de mesures de sûreté qui débuteront à l'issue de ses soins : pendant 15 ans, elle aura interdiction d'entrer en contact avec la famille du père de Manon et de paraître dans les communes où ils habitent. Elle aura aussi interdiction aussi d'entrer en contact avec Kévin Monnier, l'automobiliste sur qui elle avait tiré avant de tuer Manon, sans oublier l'interdiction de détenir ou de porter une arme. "C'est une décision qui va dans le sens d'un apaisement généralisé" estime l'avocat d'Aurélie Coulon, maître Christophe Guitard.

Des questions toujours sans réponses pour la famille de Manon

Le père de Manon confie lui qu'il aurait espéré une peine de prison et qu'il devra digérer ce verdict. Il espère aussi que l'hospitalisation d'Aurélie Coulon lui permettra de trouver les réponses qu'elle n'a pas su apporter tout au long de ce procès.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu