Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Double infanticide de Beaucaire : la mère des deux enfants tués se constitue partie civile

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

La mère des deux enfants tués à Beaucaire samedi "pressentait qu'un drame se dessinait", selon son avocat. Elle avait notamment déposé plusieurs mains courantes à l'encontre de son ex-conjoint, en vain.

Un code pénal sur la table des avocats d'une cour d'assises (photo d'illustration).
Un code pénal sur la table des avocats d'une cour d'assises (photo d'illustration). © Radio France - Bastien Deceuninck

Beaucaire, France

La mère des deux enfants tués à Beaucaire samedi 3 août a décidé de se constituer partie civile. Elle veut comprendre "ce qui a pu se passer, comment sont morts ses enfants, s'ils ont souffert", explique son avocat maître Rémy Nougier. Samedi soir, les corps de ses deux enfants âgés de 6 et 7 ans ont été découverts auprès de leur père, lui-même inconscient. Ce dernier a été mis en examen pour assassinats et écroué depuis.  

"Ce qui est terrible dans ce drame, c'est que j'ai la conviction qu'il aurait pu, il aurait dû être évité" - Me Rémy Nougier, avocat de la mère

Plusieurs mains courantes déposées

Selon l'avocat, sa cliente avait "alerté les institutions". Elle avait déposé plusieurs mains courantes, écrit au procureur de la République de Nîmes, sollicité une expertise psychologique de son ex-conjoint qui lui a été refusée. "Elle avait même envoyé son dossier sur la plateforme de la ministre Marlène Schiappa pour l'alerter, sans qu'il y ait de réaction", poursuit-il. 

"Elle avait frappé à plusieurs portes pour dire qu'elle se sentait en danger, et pire qu'elle sentait que ses enfants étaient en danger" - Me Rémy Nougier, avocat de la mère

La situation se serait beaucoup dégradée depuis un an environ. Des menaces sans violence physique, mais un harcèlement et une pression "constants". Me Nougier tempère toutefois en se disant conscient qu'il est "compliqué de placer un enquêteur derrière chacune des plaintes" de ce type, souvent par "manque de preuve". "Je n'accable personne, je constate qu'il y a eu peut-être des dysfonctionnements, l'enquête devra le déterminer", conclut-il. 

Une marche blanche à Beaucaire

Une cagnotte solidaire en ligne a été lancée par les proches des victimes qui organisent une marche blanche à Beaucaire samedi 10 août. Le départ est prévu devant les arènes à 10 heures en direction du commissariat de Tarascon.