Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Infirmière tuée à Thouars : le ministre de la Santé Olivier Véran annonce qu'il se rendra dans les Deux-Sèvres

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Poitou

Après l'assassinat d'une infirmière en psychiatrie à Thouars, le nouveau ministre de la santé Olivier Véran a précisé ce mardi à l'Assemblée nationale qu'il se rendra sur place "dans les prochains jours, sans presse".

Olivier Véran a été nommé en remplacement d'Agnès Buzyn au ministère de la Santé ce dimanche 16 février
Olivier Véran a été nommé en remplacement d'Agnès Buzyn au ministère de la Santé ce dimanche 16 février © Maxppp - Luc Nobout

Le drame survenu à Thouars jeudi 13 février où une infirmière de l'hôpital nord Deux-Sèvres est morte poignardée par un patient a été évoqué à l'Assemblée nationale ce mardi.

Je me rendrai moi-même dans les prochains jours à Thouars

Le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran a déclaré "s'associer à la tristesse de la nation suite au décès d'une jeune infirmière à Thouars. Dès le lendemain le délégué ministériel à la santé mentale s'est rendu sur place et je me rendrai moi-même dans les prochains jours à Thouars, sans presse, à la rencontre des équipes parce que je pense que c'est mon rôle que d'y aller".

Minute de silence refusée

Un peu plus tôt, la députée de la France insoumise Caroline Fiat a tenté de rendre un hommage à la jeune femme tuée dans l'exercice de ses fonctions en demandant une minute de silence. Minute de silence refusée dans la matinée lors de la conférence des présidents. Lors de sa prise de parole, l'élue a fait part de sa "grande surprise. Dès qu'un fonctionnaire d'Etat décède dans l'exercice de ses fonctions, il est d'usage de lui rendre hommage par une minute de silence dans cet hémicycle".

Caroline Fiat a donc proposé d'utiliser le temps de parole qui lui restait pour rendre hommage à l'infirmière au nom de son groupe, plusieurs élus de gauche se levant dans la foulée.  "Mme Fiat, nous sommes tous sensibles à l'émotion provoquée par le drame que vous venez d'évoquer, mais ainsi que je l'ai indiqué au président de votre groupe, l'usage limite la pratique des minutes de silence à des cas exceptionnels et solennels, et il ne peut y avoir dans cet hémicycle de minutes de silence à l'initiative d'un député ou d'un groupe", lui a répondu le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.  

"Permettez-moi aussi de vous dire que sur tous les bancs siègent des professionnels de santé et que chacun ici partage la peine de la famille endeuillée", a-t-il poursuivi, avant de retirer la parole à Caroline Fiat, qui était debout larmes aux yeux.

La CGT du CHNDS demande la démission de Richard Ferrand

Dans un communiqué, la CGT du CHNDS réagit en demandant la démission de Richard Ferrand. "Comment oser prétendre, quand on est le troisième personnage de l’Etat, que l’assassinat d’une infirmière dans l’exercice de ses fonctions n’est pas un cas exceptionnel et ne relève pas de la solennité ? Ces propos démontrent, une fois de plus, la façon de considérer les soignants dans ce pays" écrit le syndicat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu