Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Infirmière tuée à Thouars : les unités de psychiatrie du CHNDS fermées au moins jusqu'à lundi prochain

-
Par , France Bleu Poitou

Après la mort d'Elodie le 13 février dernier, infirmière de 30 ans, tuée poignardée par un patient devant l'unité psychiatrique de l'hôpital de Touars, Pierrick Dieumegard, le directeur du Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres est l'invité de France Bleu Poitou ce 25 février.

Pierrick Dieumegard, directeur du Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres
Pierrick Dieumegard, directeur du Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres - Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres

"Ce drame a bouleversé et choqué le personnel. L'émotion est grande au Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres et tout particulièrement sur le site de Thouars. _Dans l'immédiat les personnels ne sont pas en situation de pouvoir reprendre leur activité_" confie Pierrick Dieumegard. Le directeur du Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres s'exprime pour la première fois après le drame survenu le 13 février dernier. Ce jour, Elodie, 30 ans, infirmière en psychiatrie est morte poignardée par un patient devant l'unité psychiatrique sur le site de Thouars du CHNDS. 

Pour le moment, les trois unités d'hospitalisation complètes de psychiatrie adulte de Thouars sont fermées. Les patients ont été transférés vers d'autres unités et dans d'autres établissements, notamment Chinon (Indre-et-Loire), Saumur (Maine-et-Loire), La Roche-sur-Yon (Vendée), Poitiers (Vienne), Niort (Deux-Sèvres), "d'autres ont pu rentrer à domicile ou en famille d'accueil" précise le directeur.

Invité de France Bleu Poitou ce matin, Pierrick Dieumegard affirme que les trois unités d'hospitalisation complètes de psychiatrie adulte sur le site de Thouars resteront fermées cette semaine. "Il s'agit de faire en sorte que la reprise d'activité s'effectue dans les meilleures conditions possibles.[...] Donc il s'agit dans un premier temps de s'assurer que l'encadrement en personnel soit suffisant [...] pour assurer la prise en charge médicale de ces patients" précise le directeur du CHNDS. "C'est la raison pour laquelle la reprise d'activité sera progressive, elle ne pourra pas être totale dans un premier temps et donc elle devra s'effectuer probablement dans le temps, dans les prochaines semaines à partir de lundi prochain. _Cela se fera dans un premier temps par l'ouverture de l'une des trois unités à partir de lundi prochain._"

Les moyens humains pourraient toujours être renforcés. Mais ils sont déjà d'un niveau tout à fait correct sur Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres" - Pierrick Dieumegard, le directeur du CHNDS

Depuis la mort d'Elodie, les syndicats, notamment la CGT et plusieurs membres du personnel ont une nouvelle fois alerté la direction et le gouvernement sur le manque de moyens. Le mois dernier, l'exécutif a promis de mettre  40 millions d'euros de plus sur la table cette année pour la psychiatrie."Notre établissement peut tout à fait bénéficier d'un support et être soutenu dans les démarches de renforcement des activités de psychiatrie, nous avons le projet de procéder à la réhabilitation des bâtiments, à l'aménagement de bâtiments neufs sur le site de Thouars. Et c'est dans ce cadre là que notre établissement pourrait émarger à ces soutiens prévus au développement des activités de psychiatrie" précise Pierrick Dieumegard.

Pour autant Pierrick Dieumegard ne considère pas qu'il y a un problème de sous-effectif.  "Les moyens humains pourraient toujours être renforcés bien entendu. Mais ils sont déjà d'un niveau tout à fait correct sur le Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres en ce qui concerne les prises en charge en psychiatrie et probablement que les organisations nouvelles que nous pourrions retenir dans les prochains mois sur ces unités d'hospitalisation nous permettront d’accroître ces moyens et de faire en sorte que les patients soient encadrés par un personnel soignant plus nombreux notamment dans les compétences infirmière et aide-soignante."

Le nouveau ministre de la santé Olivier Véran a promis de venir à Thouars mais la date de cette visite n'a pas été précisée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess