Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme arrêté à à Gallargues avec un pistolet airsoft

Vive émotion ce vendredi après-midi pour les parents d'élèves de la Maison familiale et rurale de Gallargues (Gard) : les adolescents ont été confinés dans l'école, après avoir cru à une attaque à main armée.

Gendarmerie (photo illustration)
Gendarmerie (photo illustration) © Radio France - Victor Vasseur

Gallargues-le-Montueux, France

Les élèves de la maison familiale et rurale de Gallargues ont connu une grosse frayeur ce vendredi après-midi : les adolescents ont été confinés dans l'école, après avoir cru à une attaque à main armée. Les élèves ont dû rester à l'intérieur de l'établissement, le temps pour les gendarmes de se rendre sur place. La Maison familiale et rurale est mitoyenne de l'hôtel des Jasses de Camargue, située en contrebas du péage de l'A9. Vers 16h, des parents venus chercher leurs enfants aperçoivent un homme en train de manipuler une arme dans sa voiture, sur le parking.  

Une cinquantaine d'élèves confinés

Il ne s'agissait en fait que d'un pistolet air soft. C'est un pistolet à air comprimé qui envoie des billes. Alertés, les policiers municipaux ont fait venir les gendarmes. L'homme a été aussitôt interpellé. L'opération a duré une demi-heure. 

Les parents ont pu ensuite récupérer leurs enfants. Des adolescents, paniqués, qui ont cru à une attaque terroriste.  Ils sont en effet restés enfermés dans une salle, ils étaient une cinquantaine, les volets fermés, le portable éteint avec interdiction de parler.  

Il s'agit d'un "non-évènement" pour le maire de Gallargues qui n'a pas souhaité rajouter à la psychose ambiante. L'homme apparemment serait venu voir sa petite amie à l'hôtel. On ne sait pas pourquoi il avait ce pistolet

L'homme de 22 ans est actuellement interrogé par les gendarmes.

Choix de la station

France Bleu