Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

INFO France Bleu 107.1 : Des étudiants de HEC saccagent leur campus

mercredi 28 mai 2014 à 10:57 - Mis à jour le jeudi 29 mai 2014 à 9:00 Par Samuel Aslanoff, France Bleu Paris

Meubles jetés par les fenêtres, extincteurs vidés, litres de bière déversés sur le sol, la fête de fin d'année des étudiants d'HEC sur le campus de Jouy-en-Josas a dérapé vers 3h30 du matin, mercredi. La direction d'HEC a déjà identifié plusieurs auteurs présumés des dégradations. Des filles et des garçons qui seront très vite déférés devant un conseil de discipline.

Certains étudiants ivres se sont livrés à des dégradations (photo d'illustration)
Certains étudiants ivres se sont livrés à des dégradations (photo d'illustration) © Maxppp

Les personnes impliquées seront sanctionnées sans aucune indulgence précise la grande école qui loge sur son campus près de 1.500 étudiants.

La soirée de fin d’année des étudiants d’HEC a en partie dégénéré mercredi au petit matin. Visiblement ivres, des étudiants se sont mis à taguer les murs dans deux bâtiments du campus de Jouy-en-Josas (Yvelines). De la bière a été déversée sur les murs et le sol, des extincteurs ont été vidés et du mobilier a été jeté par la fenêtre. Le montant des dégâts n’a pas encore été évalué. Le commissariat de Vélizy est chargé de l'enquête.

HEC n'en est pas à sa première soirée qui dérape.En décembre 2010 par exemple, les fêtes avaient été interdites sur le campus après plusieurs épisodes d'ivresse dont un grave : un concours de boisson entre étudiant qui avait mal tourné : un étudiant avait fait un coma éthylique et il avait failli mourir étouffé.

Cette affaire de "beuverie" jure un peu avec l'image d'HEC Paris qui vient d'être désignée par le prestigieux Financial Times, meilleure école mondiale de formation des cadres pour la 2e année consécutive.