Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'homme soupçonné d'avoir tué sa compagne de 29 ans à La Trinité s'est rendu et a été écroué

vendredi 2 juin 2017 à 10:13 - Mis à jour le lundi 5 juin 2017 à 13:38 Par Sébastien Germain et Marion Chantreau, France Bleu Azur et France Bleu

L'homme soupçonné d'avoir étranglé et tué sa compagne, à La Trinité, dans la nuit de jeudi à vendredi, en présence de leurs deux jeunes enfants, a été mis en examen lundi matin pour homicide volontaire sur conjoint, il est actuellement en détention.

Nice, une femme de 29 ans décède d'une "mort violente"
Nice, une femme de 29 ans décède d'une "mort violente" © Radio France - Marion Chantreau

La Trinité, France

L'homme de 29 ans a été interpellé dimanche en fin de matinée à l'aéroport de Nice par les gendarmes chargés de l'enquête. Il revenait de Tunisie où il avait pris la fuite. Le fugitif, qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international, a finalement manifesté son intention de se rendre dans le weekend. Il a communiqué aux gendarmes l'heure d'arrivée de son vol depuis Tunis et dimanche à 11h20, les forces de l'ordre l'ont arrête à l’aéroport de Nice, il n'a opposé aucune résistance. Il a été mis en examen pour homicide volontaire sur conjoint, ce qui est une circonstance aggravante, et écroué.

Un complice soupçonné de l'avoir aidé à fuir mis en examen

Avant de fuir, il avait confié dans la nuit de jeudi à vendredi, à ses parents, leurs deux enfants de 5 et 6 ans, puis avait pris la direction de l'Italie, avant de s'envoler pour Tunis Samedi. Une de ses connaissances du quartier des Moulins, à qui il avait confié être poursuivi par les forces de l'ordre, a également été mise en examen et écrouée pour recel de malfaiteur, un homme soupçonné de l'avoir aidé à fuir.

La femme tuée en présence de ses enfants dans l'appartement

Le corps de la victime a été découvert inanimé à son domicile, boulevard Charles de Gaulle, tôt samedi matin, par les gendarmes, il présentait des marques de strangulation. La victime avait fêté ses 29 ans la veille, et vivait là avec ses deux enfants de 5 et 6 ans. Le couple avait vécu séparé, mais depuis quelques jours, selon plusieurs témoins, lui était revenu habiter là. Ses enfants de 5 et 6 ans étaient présents dans l'appartement au moment du drame. Les secours ont été alertés peu avant cinq heures du matin par les parents du compagnon. La brigade de recherche de la gendarmerie de Nice et la section de recherche de Marseille ont été chargées de l'enquête.

Émotion à La Trinité : "Ce sont des histoires de famille qui font mal"

La mère de famille est morte le jour de ses 29 ans. Les voisins, les riverains sont sous le choc. Selon les témoignages de plusieurs voisins, la victime vivait séparée de son compagnon. Elle a même eu durant quelque temps une colocataire qui avait déménagé il y a un mois. Mais depuis quelques jours, son compagnon était revenu au domicile, certains voisins ont entendu des disputes : "ça crie, ça tape depuis environ quinze jours, il y avait plus de bruit le soir et même la nuit vers 1 heure ou deux heures du matin. J'entendais une voix d'homme. Ce sont des histoires de famille qui font mal." La victime était originaire de Coaraze, dans l'arrière pays, où elle travaillait dans une crèche en tant qu'aide- puéricultrice. Elle habitait La Trinité depuis au moins un an. La piste de la dispute familiale qui tourne au drame est privilégiée.

  - Aucun(e)
-