Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Clermont-Ferrand : quatre mineurs mis en examen pour viols en réunion

jeudi 8 novembre 2018 à 15:45 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne

INFO FRANCE BLEU : Quatre mineurs clermontois ont été mis en examen pour viols en réunion. Ils sont soupçonnés d'avoir participé à plusieurs faits de viol aggravé en juillet 2017 à Clermont-Ferrand. La victime était âgée de 13 ans au moment des faits.

L'entrée de l'hôtel de police de Clermont-Ferrand
L'entrée de l'hôtel de police de Clermont-Ferrand © Radio France - Olivier Vidal

Clermont-Ferrand, France

Il aura fallu un peu plus d'un an aux enquêteurs de la sûreté départementale de Clermont-Ferrand pour identifier les auteurs présumés. Quatre mineurs, âgés aujourd'hui de 15 à 17 ans, ont été interpellés dans le cadre d'une enquête pour viols aggravés sur une jeune de fille âgée de 13 ans. Les faits remontent à juillet 2017. L'adolescente,  dans un état psychologique très précaire selon sa maman, aurait été violée au moins à deux reprises dans la cave d'un immeuble de la ville ainsi que dans un square indique ce jeudi le parquet de Clermont-Ferrand. Elle aurait donc été victime d'une "tournante", une série de viols collectifs. 

A 13 ans, victime d'une "tournante" dans une cave et dans un square

Les enquêteurs ont pu identifier les auteurs présumés grâce notamment à des relevés ADN. 

Ce jeudi soir les quatre mineurs ont été mis en examen pour "viols en réunion". Le principal suspect a été placé à l'EPN (établissement pénitentiaire pour mineurs) de Mézieux. C'est lui qui aurait menacé la victime, avec qui il avait eu une relation, de diffuser une photo compromettante d'elle sur le réseau social Facebook si elle n'acceptait pas d'être violée. 

Ce matin, l'un d'entre eux, alors qu'il était en entretien avec un éducateur de la PJJ, avait réussi à s'évader du Palais de justice en sautant par la fenêtre. Le mineur a été interpellé deux heures plus tard place Gaillard.