Faits divers – Justice

INFO FRANCE BLEU| Les derniers forains délogés par la police à Rouen

Par Claire Briguet-Lamarre, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 13 octobre 2015 à 22:19

Les cars de CRS arrivent pour évacuer les forains
Les cars de CRS arrivent pour évacuer les forains © Radio France - Justin Morin

Les derniers forains encore installés sur des ponts ou des axes bloquants à Rouen sont en train d'être évacués par la police ce mardi soir. Dans l'après-midi, une réunion entre forains, mairie et préfecture s'est terminée sur un échec. Pas de compromis trouvé pour l'installation des manèges.

Les forains, la mairie de Rouen et la préfecture se sont quittés sans accord ce mardi après-midi. Et ce soir, les camions des forains sont en cours d'évacuation par la police. De nombreux poids-lourds sont encore stationnés sur les ponts et les quais hauts, rive gauche.

La force de la loi

Lors de cette réunion à la préfecture à Rouen, le secrétaire général avait bien précise que les forains étaient dans l'illégalité et que l'intervention de la force était donc inévitable. La mairie également était sur cette même ligne.

Des conteneurs à l'eau

Ce mardi vers 13h30, des forains ont jeté un conteneur à la Seine. Un conteneur destiné à les empêcher de pénétrer sur les quais bas rive gauche, l'ancien emplacement de la foire Saint-Romain. Ils ont même pris les commandes d'une pelleteuse pour dégager l'accès de cet ancien site.

Bouchons monstres

Depuis 5 heures, ce mardi, les forains ont bloqué les principaux accès à la ville de Rouen: six pont sur sept, l'A 150, l'A 28, la Sud III. On a comptabilisé plus de 40 kilomètres de bouchons autour de Rouen.

Ce mardi, les automobilistes se coincés sur le pont Guillaume le Conquérant - Radio France
Ce mardi, les automobilistes se coincés sur le pont Guillaume le Conquérant © Radio France - Justin Morin

Une stratégie suicidaire

La grogne des forains qui refusent d'aller installer leurs manèges sur l'esplanade Saint-Gervais (au lieu de rester sur les quais bas rive gauche) a suscité à ses débuts pas mal de sympathie des Rouennais et plus largement de la population. Mais un cap a été franchi ce mardi avec ce blocage de la ville organisé dès l'aube. Si bien que sur les réseaux sociaux les appels au boycott de la foire Saint-Romain se multiplient.

Plus d'infos à venir sur francebleu.fr