Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Accident de Millas

EXCLU - Les frais d'obsèques des victimes de Millas seront pris en charge par l'État

-
Par , , France Bleu Roussillon, France Bleu

Emmanuel Macron l'a promis au maire de Saint-Féliu-d'Avall, d'où sont originaires les six victimes : l'État prendra en charge les obsèques des victimes de l'accident de Millas. Les dons faits à la Croix-Rouge seront destinés aux frais annexes.

Quatre cercueils des six victimes de Millas installés dans la chapelle ardente de Saint-Féliu-d'Avall
Quatre cercueils des six victimes de Millas installés dans la chapelle ardente de Saint-Féliu-d'Avall © Radio France - Stéphane Garcia

Saint-Féliu-d'Avall, France

C'est un geste exceptionnel que fait le président de la République. Emmanuel Macron a annoncé au maire de Saint-Féliu-d'Avall que les frais d'obsèques des six collégiens décédés dans l'accident de car de Millas seraient pris en charge par l'État.

"On m'a dit de pas trop le dire, mais les frais d'obsèques sont pris en charge intégralement par l'État." Robert Tailllant, maire de Saint-Féliu-d'Avall

"Le président Macron m’a dit qu’il prenait en charge la totalité des frais d'obsèques", annonce Robert Taillant, qui précise que "les familles ne devront rien payer".

Le maire de Saint-Féliu-d'Avall, Robert Taillant

Le maire de Saint-Féliu-d'Avall précise que les dons récoltés par la Croix-Rouge seront destinés à des frais annexes : "Les gamins ont perdu ne serait-ce qu’un téléphone, un sac scolaire… Ce sont des frais qui sont anodins pour certains, mais qui sont insurmontables pour d’autres", estime Robert Taillant.

"Les dons serviront à ça. Ils seront intégralement reversés aux familles", précise l'élu, en indiquant qu'une commission sera mise en place, et qu'il devrait la présider.

Place au deuil

Dans le village, le moment est au deuil depuis ce mercredi. La chapelle ardente a ouvert à 11h à la salle polyvalente, avec quatre cercueils des six victimes. Elle est accessible jusqu'à 17h. Les obsèques ont lieu jeudi à 9h30, au même endroit.