Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INFO FRANCE BLEU PARIS - Des libraires de Seine-Saint-Denis dénoncent des amendes abusives

-
Par , France Bleu Paris

Des libraires de Seine-Saint-Denis affirment avoir reçu des amendes de 135 euros pour non-respect des règles sanitaires pendant le confinement alors qu'ils sont passés à la vente sur commande, en "click and collect". Ils dénoncent des verbalisations "abusives".

Librairie. Image d'illustration
Librairie. Image d'illustration © Radio France - Maxppp

D'après nos informations, plusieurs libraires de Seine-Saint-Denis affirment avoir été verbalisés avec des amendes de 135 euros. La police leur reproche de ne pas avoir respecté les consignes sanitaires lors de leurs ventes en "click and collect"

Une amende de 135 euros

Mardi 17 novembre 2020, c'est la Librairie de Beaux lendemains, à Bagnolet, qui a été verbalisée. Sur la page Facebook du commerce, Rosalie Abirached, la responsable, raconte qu'une "brigade en uniforme a fait irruption" dans l'établissement vers 18h00. 

Les policiers notent alors que la table de retrait de commandes à l'entrée n'était pas conforme aux règles du click and collect, car "trop proche de la porte". "Nous aurions dû la coller à la porte, quitte à ne plus accéder aux vitrines, ni permettre aux livraisons de se frayer un passage, quitte à servir nos clients sous une pluie battante. L’absurdité dans toute sa splendeur", rétorque-t-elle. 

Les fonctionnaires lui demandent aussi d'être vigilante au nombre de personnes présentes devant sa boutique de livres. "Il y avait quatre personnes seulement", affirme Rosalie, contactée par France Bleu Paris. 

Elle reconnaît qu'une maman et ses deux enfants ont été invités à se réfugier "mais sur le seuil de la porte". "Il faisait froid et nuit mais ils ne sont pas vraiment entrés, ils ne se sont pas baladés dans la boutique et ils n'ont pas touché aux livres", précise la libraire.

Des verbalisations "abusives"

Après avoir contacté le Syndicat de la librairie française, elle estime qu'elle n'a rien fait de mal et compte bien contester l'amende. "Ce n'est pas normal, c'est juste un abus de pouvoir ordinaire.... On est tous fragilisés par la situation, on fait tous notre possible et on est soucieux de la situation sanitaire. Je considère que nous mettre des bâtons dans les roues comme ça, ce n'est pas admissible et ça mérite "d'être dénoncé", affirme-t-elle.

"Nous sommes atterrés"

Il y a dix jours, une autre libraire, Folies d'encres, aux Lilas, a été verbalisée sur les mêmes motifs. À Rosny-sous-Bois, la librairie Les Jours Heureux, n'a pas connue le même sort mais ses gérants relaient les publications des "collègues" par solidarité et par colère. 

"C’est peu dire que nous sommes atterrés... Nous dépensons une énergie folle à tenter de survivre en étant fermés, à un mois de Noël qui représente 1/4 de notre chiffre d’affaires. Nos milliers de livres et jeux en stock prennent la poussière... Nous travaillons sans relâche pour permettre aux lecteurs, enfants et adultes, de trouver un peu de réconfort dans la lecture et nous en avons tous bien besoin, et que récoltons-nous ? Des PV", déplorent les patrons dans un post partagé sur Facebook.

"Ce n'est pas normal" - Rosalie Abirached, libraire à Bagnolet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess