Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

INFO FRANCE BLEU PARIS - Drancy : un deuxième surveillant condamné pour proposition sexuelle à un élève

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Après la mise en examen d'un surveillant de collège à Drancy (Seine-Saint-Denis), pour "viol" et "agression sexuelle sur mineur", fin février, le parquet de Bobigny annonce qu'un autre surveillant a été condamné le 5 juin dernier pour "proposition sexuelle à un mineur".

Tribunal de grande instance de Bobigny en Seine-Saint-Denis
Tribunal de grande instance de Bobigny en Seine-Saint-Denis © Radio France - Rémi Brancato

D'après nos informations, un deuxième surveillant de collège (Seine-Saint-Denis) a été condamné pour "proposition sexuelle à un mineur". Les faits se seraient déroulés à Drancy, où un autre surveillant de collège a été mis en examen et écroué, fin février, pour "viol", agression sexuelle" et "corruption de mineur" sur quatre élèves.

Condamné à huit de mois de prison avec sursis

Le parquet de Bobigny, confirme la condamnation de ce deuxième surveillant, sans préciser s'il travaille dans le même établissement scolaire. Mais selon nos sources, il s'agit bien du même collège. L'homme a été condamné, le 5 juin dernier, pour "proposition sexuelle à un mineur de 15 ans", à huit mois d'emprisonnement "assortie en totalité du sursis probatoire pendant une durée de trois ans", précise le parquet.

Le rectorat de Créteil avait annoncé la mise en place d'une cellule d'écoute dès l'ouverture de l'enquête concernant les faits commis par le premier surveillant sur les quatre élèves du collège. Mais il n'a pas donné de précision sur le cas de ce surveillant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu