Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

EXCLU - Suspendu après des accusations d'attouchements, le curé de Vendeville ne nie pas les faits

Par

L'abbé Régis Beils, curé de Vendeville depuis 2014, a été suspendu par le diocèse de Lille, ce lundi. Sur Facebook, un homme l'accuse d'attouchements sexuels en 1992, alors qu'il était aumônier du lycée Saint-Paul. Selon le vicaire général, le prêtre reconnaît "qu'il s'est passé quelque chose".

L'abbé Régis Beils, ici lors d'un pèlerinage de Sainte-Rita, officie à Vendeville depuis 2014. Les faits qui lui sont reprochés remontent à 1992, alors qu'il était aumônier au centre scolaire Saint-Paul à Lille.
L'abbé Régis Beils, ici lors d'un pèlerinage de Sainte-Rita, officie à Vendeville depuis 2014. Les faits qui lui sont reprochés remontent à 1992, alors qu'il était aumônier au centre scolaire Saint-Paul à Lille. © Maxppp - Pierre Le Masson

Le diocèse de Lille suspend le curé de Vendeville, dans la métropole lilloise. L'abbé Régis Beils, 73 ans, est accusé de pédophilie. Jeudi, un homme a posté un texte sur Facebook, accusant le curé d'attouchements, alors qu'il était aumônier du lycée Saint Paul de Lille, en 1992. La victime était âgée de 17 ans.

Publicité
Logo France Bleu

Âgée de 44 ans, la victime a porté plainte, soulignant que la prescription de ce genre de faits est de 30 ans. Il souhaite inciter d'éventuelles autres victimes à se déclarer. Sur son post, il raconte : "Tu m'as agressé en me plaquant contre ton lit, et en mettant de force ta main dans mon caleçon". Les faits se seraient déroulé à Wambrechies, au domicile du prêtre.

"L'entretien que j'ai passé avec lui pouvait laisser entendre qu'il s'était passé quelque chose" - Bruno Cazin, vicaire général

Le vicaire général du diocèse de Lille, le Père Bruno Cazin, a eu contact avec la victime et a rencontré le prêtre, qui ne nie pas les faits : "J'ai eu un entretien avec le père Beils. Il se souvient très bien de la personne qui a fait cette déclaration. Et l'entretien pouvait laisser entendre qu'il s'était passé quelque chose. Je suis effaré d'apprendre qu'un tel passé soit possible. Mais soyons prudents, laissons la justice faire son travail".

loading

Le diocèse a fait un signalement au procureur de la République.

© Radio France - Eric Turpin

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu