Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois personnes, dont le président de l'université d'Orléans, placées en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Orléans, France Bleu

Le directeur de l'UFR Sciences Hechmi Toumi, le président de l'université d'Orléans Ary Bruand, ainsi qu'un médecin, responsable d'une association, ont été placés en garde à vue mardi. Ils sont entendus dans le cadre d'une enquête pour soupçons de détournement de fonds publics.

Université d'Orléans
Université d'Orléans © Radio France - Lagain Aurelie

Le président de l'université d'Orléans Ary Bruand, le directeur de l'UFR de Sciences, Hechmi Toumi, et une troisième personne, un médecin, président de l'association IPROS, ont été placés en garde à vue mardi matin, au commissariat de police d'Orléans.

Soupçons de détournement de fonds publics

Ils sont soupçonnés de détournement de fonds publics. Selon nos informations, une enquête de la brigade financière aurait révélé des dépenses personnelles effectuées par Hechmi Toumi aux frais de l'université (entretien de véhicule personnel, frais de mobilier...). Ce dernier avait déjà défrayé la chronique en 2016 lors de l'ouverture (finalement avortée) d'une prépa médecine d'un an par l'université orléanaise en Croatie. 

Une partie de ces dépenses aurait été "couverte" par l'actuel président de l'université d'Orléans, en poste depuis 2016. La troisième personne en garde à vue depuis mardi est Eric Lespessailles, médecin et président d'IPROS, institut de prévention et de recherche sur l'ostéoporose.

Ouverture d'une information judiciaire

Ce mercredi soir, la procureure de la République d'Orléans Emmanuelle Bochenek-Puren annonce l'ouverture d'une information judiciaire pour détournement de fonds publics par personne chargée d'une mission de service public, faux et usage de faux, et abus de confiance. Ary Bruand, Hechmi Toumi et Eric Lespessailles sont présentés à un juge d'instruction ce mercredi dans la soirée en vue d'une possible mise en examen.

Quid des élections à l'université prévues le 6 octobre ?

Ces gardes à vue interviennent dans un contexte particulier, puisque les élections à l'université d'Orléans (qui doivent notamment permettre de désigner le futur ou la future présidente) sont prévues mardi prochain 6 octobre. Dans un mail interne, le directeur général des services de l'université d'Orléans indique que le conseil d'administration du 2 octobre est maintenu, et que "dans ce contexte, le rectorat en lien avec le ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, statuera sur les modalités d'organisation des élections de l'université d'Orléans."

Pour ces élections, plusieurs listes sont en lice, dont celle menée par Ary Bruand, président sortant et qui souhaite le rester, et une autre qui comprend Hechmi Toumi.

Le spectre de l'affaire Youssoufi Touré

L'université d'Orléans a déjà été secouée, ces dernières années, par une affaire impliquant Youssoufi Touré, le prédécesseur d'Ary Bruand à la présidence : ce dernier a été condamné en juin dernier pour détournement de fonds publics.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess