Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Besançon : un homme jugé ce lundi au tribunal après l'agression d'un agent SNCF à la gare de Besançon jeudi

Un homme est jugé ce lundi devant le tribunal correctionnel de Besançon après l'agression d'un agent SNCF jeudi soir sur le parvis de la gare de Besançon-Viotte. Trois autres personnes sont poursuivies, un homme est toujours recherché.

Parvis de la gare de Besançon Viotte. (illustration)
Parvis de la gare de Besançon Viotte. (illustration) © Radio France - Jean-François Fernandez

Rue de la Viotte, Besançon, France

Un homme d'une vingtaine d'années est jugé ce lundi devant le tribunal correctionnel de Besançon après l'agression d'un agent SNCF jeudi soir sur le parvis de la gare de Besançon-Viotte. 

Trois autres personnes sont poursuivies pour violences, notamment sur la femme prise à partie qu'a voulu aider l'agent SNCF, puis pour des menaces sur un jeune homme, plus tard au cours de la soirée. Un homme est toujours recherché. Il est soupçonné d'avoir donné des coups de pieds dans le dos du chef d'escale.

Le scénario de l'agression se précise 

Il a été roué de coups ce jeudi soir devant la gare de Besançon-Viotte (Doubs). La scène, violente, a lieu vers 21h10. Selon le Parquet de Besançon, l'employé, qui est le chef d'escale, est témoin d'une altercation entre un groupe de quatre hommes et une jeune femme. Il s'approche pour calmer les esprits et séparer les personnes, la femme qui ne se laisse pas faire distribue des coups à ses agresseurs. 

L'agent SNCF retourne en gare, mais il entend que l'altercation reprend, c'est lorsqu'il ressort pour intervenir qu'il est pris à partie. Il est insulté et reçoit un coup au visage, puis un coup dans le dos.

Les agresseurs s'enfuient, certains en voiture

Les agresseurs prennent la fuite, certains en voiture. Le chef d'escale est alors pris en charge par ses collègues et son supérieur d'astreinte, prévenu, l'emmène aux urgences. Il souffre de contusions au visage et au dos. Ce vendredi matin, il était sorti de l'hôpital et rentré chez lui. D'après la direction régionale de la SNCF, il bénéficie de deux jours d'arrêt de travail et se voit proposer un soutien psychologique.  

Un cinquième homme toujours recherché 

Interpellés quelques heures plus tard, quatre hommes sont placés en garde à vue, un seul est formellement reconnu pour avoir frappé l'agent SNCF. Il est poursuivi pour violences et sera jugé lundi. Trois autres personnes ont été interpellées : un homme est aussi jugé ce lundi pour violences notamment sur la femme prise à partie, les deux autres seront convoqués en avril prochain devant le tribunal. Un cinquième homme est toujours recherché, il est soupçonné d'avoir porté des coups dans le dos à l'agent d'escale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu