Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À peine sorti de prison, un ancien détenu abattu à Évreux

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Un homme a été abattu devant la maison d'arrêt d'Évreux ce vendredi matin vers 9h. Il venait d'être libéré.

La rue de la chapelle,où les faits ont eu lieu, est bloquée à la circulation. Le SRPJ de Rouen a été saisi de l'enquête.
La rue de la chapelle,où les faits ont eu lieu, est bloquée à la circulation. Le SRPJ de Rouen a été saisi de l'enquête. © Radio France - Laurent Philippot

Un homme a été abattu alors qu'il sortait de la maison d'arrêt d’Évreux ce vendredi 22 février 2019 aux alentours de 9h00. Le drame est survenu dans une rue perpendiculaire à celle de la maison d'arrêt, à deux cents mètres de la maison d'arrêt, en direction du centre-ville.  La femme de cet ancien détenu venait le chercher à sa sortie de prison. 

Deux coups de feu auraient été tirés selon des témoins, rue de la chapelle, une artère pavillonnaire. L'ancien détenu a en tout cas été touché dans le dos, une balle a transpercé son poumon. 

La victime était âgée de 42 ans et serait née à Nanterre. Il serait père de plusieurs enfants. Il était extrêmement connu des services de police pour différents délits (violence, vols, blessures volontaires). Sous le choc, sa femme a été transportée à l'hôpital d'Évreux.

Le tireur a pris la fuite. Le parquet d'Évreux confirme la mort par arme à feu de la victime. 

Le service régional de la police judiciaire de Rouen a été saisi.  Des policiers ont passé une bonne partie de la journée à mener les premières investigations dans le cadre de l'enquête de flagrance ouverte par la procureure de la République d'Évreux. Les bandes des caméras de vidéo-protection de la rue Pierre Sémard ont été réquisitionnées pour visionnage. 

Selon le cabinet du maire d'Évreux, il pourrait s'agir d'un règlement de compte

Choix de la station

À venir dansDanssecondess