Faits divers – Justice

INFOGRAPHIES | Dix ans des émeutes en banlieue : le bilan des violences en chiffres

Par Julien Baldacchino, France Bleu Paris Région et France Bleu mardi 27 octobre 2015 à 4:00

Le coût des émeutes est estimé à 200 millions d'euros, sans compter les voitures
Le coût des émeutes est estimé à 200 millions d'euros, sans compter les voitures © Maxppp

Il y a dix ans, la France s'enflammait après la mort de deux jeunes ados dans un transformateur à Clichy-sous-Bois. Pendant trois semaines, des violences ont éclaté dans plus de 200 villes de France. Retour sur le bilan chiffré de ces violences.

Les violences ont éclaté dans plus de 200 villes françaises (274 villes au plus fort des émeutes, dans la nuit du 6 au 7 novembre 2005) et ont fait deux victimes civiles, en plus des deux adolescents, Zyed Benna et Bouna Traoré, dont la mort dans un transformateur EDF le 27 octobre a déclenché les émeutes. La première s'appelle Salah Gaham, gardien d'immeuble, mort dans la nuit du 2 au 3 novembre en tentant de sauver les étudiants qui habitaient son immeuble, pris dans un incendie, à Besançon. La deuxième, c'est Jean-Jacques Le Chenadec, un retraité de 60 ans violemment agressé en Seine-Saint-Denis, qui a succombé quelques jours plus tard à ses blessures

Deux autres personnes sont souvent considérées comme des victimes des émeutes : Jean-Claude Irvoas, battu à mort le 27 octobre dans l'après-midi à Epinay-sur-Seine, donc avant l'explosion de violence du 27 octobre au soir ; et Alain Lambert, mort asphyxié dans l'incendie d'une voiture dans la nuit du 20 au 21 novembre, après l'accalmie.

Des milliers d'interpellations

Au total, 11.700 policiers et gendarmes ont été mobilisés au plus haut des émeutes, 6.056 personnes ont été interpellées, dont 5.643 placées en garde à vue et 1.328 écrouées. 

Et plus de 9.000 voitures ont été incendiées, comme le montre l'infographie ci-dessous :