Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ingénieur stéphanois tué en Angola : le procès du meurtrier présumé s'ouvre ce mercredi

C'est ce mercredi 29 mai que s'ouvre, en Angola, le procès du meurtrier présumé du Stéphanois Benoît Nayme. Cet ingénieur de 26 ans avait été retrouvé sans vie en novembre 2016 dans sa maison du Cabinda, une province du pays.

Le tribunal du Cabinda où se déroule le procès en Angola
Le tribunal du Cabinda où se déroule le procès en Angola - Maître André Buffard

Immense épreuve ce mercredi pour la famille de Benoît Nayme, cet ingénieur stéphanois retrouvé mort dans sa maison du Cabinda en Angola le 30 novembre 2016. Le meurtrier présumé de leur proche, ainsi que sept autre personnes, sont jugés à partir de ce mercredi 29 mai dans cette province du pays. La famille, accompagnée de son avocat stéphanois Maître André Buffard, assiste à l'ouverture du procès.

"Même si elle n'est plus appliquée, la peine de mort est la peine maximale qu'il encourt donc on peut imaginer qu'il cherchera à se défendre par tous les moyens" - Maître André Buffard

La famille de Benoît n'a jamais cru à la piste d'un cambriolage ayant mal tourné, piste évoquée au départ par la police angolaise. En septembre 2018, le meurtrier présumé du jeune ingénieur est arrêté par la police. Il aurait, depuis, "plus ou moins reconnu les faits", selon Clémence Nayme, la sœur de Benoît. L'homme aurait obtenu l'aide de différents complices. 

"La famille espère qu'au moins une partie de la vérité apparaîtra" - Maître André Buffard

Des investigations "se déroulent parallèlement en France", précise Maître André Buffard, avocat de la famille. Le procès pourrait durer plusieurs mois. La famille Nayme assiste, ce mercredi, à son ouverture. Elle bénéficie, à sa demande, d'une protection rapprochée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess