Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Inondations à Villeneuve-lès-Béziers : le canal du Midi a bon dos

-
Par , France Bleu Hérault

De nombreux riverains de Villeneuve-lès-Béziers s'interrogent de l'arrivée subite d'une énorme vague d'eau faisant déborder le canal du Midi. La voie SNCF, rénovée il y a deux ans, s'est transformée en barrage qui a cédé. Des milliers de mètres cubes d'eau ont alors envahi le nord-ouest de la ville.

La voie SNCF n'a pas été en mesure de retenir la montée des eaux du bassin de rétention sur les hauteurs de Villeneuve-lès-Béziers
La voie SNCF n'a pas été en mesure de retenir la montée des eaux du bassin de rétention sur les hauteurs de Villeneuve-lès-Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Béziers, France

Après les inondations à Villeneuve-les-Béziers le 23 octobre, le maire est aujourd'hui beaucoup plus mesuré. Quelques heures après l'arrivée d'une énorme vague d'eau inondant des centaines d’habitations (jusqu'à un mètre), Jean-Paul Galonnier avait pointé du doigt le canal du Midi. L'élu accusait ses responsables de ne pas avoir anticipé les précipitations en baissant préventivement le niveau du canal du Midi, ce qui aurait évité une montée rapide des eaux de l'ouvrage et sans doute limité ce débordement.

Une brèche du canal avait été avancée par l'élu. Il n'en est rien

Avec un peu de recul, le maire reconnait être allé un peu vite. Aujourd'hui, la situation est bien plus claire. Il s'agirait d'une convergence de plusieurs phénomènes. Cette inondation qui n'a fait heureusement que des dégâts matériels reste un véritable traumatisme pour les victimes. Pour certains habitants, la ville aurait pu être épargnée. Jean-Paul Galonnier a pris soin de nous expliquer ce qu'il en était, croquis à l'appui.

L'inondation de Villeneuve-lès-Béziers aurait-elle pu être évitée ?

Le maire dessine au tableau le parcours de cette vague d'eau - Radio France
Le maire dessine au tableau le parcours de cette vague d'eau © Radio France - Stéfane Pocher

Le maire de Villeneuve-lès-Béziers s'interroge et demande des explications au préfet dans un courrier que nous nous sommes procuré.

Lettre envoyée au Préfet de l'Hérault le 26 octobre 2019 - Radio France
Lettre envoyée au Préfet de l'Hérault le 26 octobre 2019 © Radio France - Stéfane Pocher

"Une énorme vague est arrivée derrière chez nous, en provenance de la voie SNCF." Des riverains)

Les ruisseaux Saint-Victor et le Rec d’Ariéges qui traversent le nord-ouest de cette commune de 4.500 habitants ont été rapidement saturés par ces pluies exceptionnelles. L’écoulement naturel vers le fleuve Orb aurait été obstrué par des végétaux laissés sur place après un nettoyage récent.

L'excédent de pluie s’est alors jeté dans le bassin de rétention de la zone industrielle du Capiscol déjà bien chargé  sans compter celles des bassins de rétention de l’autoroute A9 débordant à proximité. 

Cet ouvrage construit dans les années 70 sur les hauteurs de Béziers et de Villeneuve-lès-Béziers était d’après Jean-Paul Galonnier sous-dimensionné pour accueillir tous ces écoulements. Des dizaines de milliers de mètres cubes d'eau stockés. L'eau a ensuite ensuite débordé sur la chaussée à proximité, avant d'être bloquée à une vingtaine de mètres par la voie SNCF.

La voie de chemin de fer à proximité du bassin de rétention s’est alors transformée en barrage

"La voie SNCF a formé un barrage avant de céder" dit le maire de Villeneuve

Le bassin de rétention de la zone industrielle du Capiscol - Radio France
Le bassin de rétention de la zone industrielle du Capiscol © Radio France - Stéfane Pocher

"Des végétaux coupés et laissés sur place ont sans doute obstrué les buses d'écoulement."

La digue sur laquelle repose cette voie, rénovée il y a seulement deux ans, a fini par céder en plusieurs endroits sur environ 200 mètres comme nous avons pu le constater. Les rails sont suspendus dans le vide. Des trous jusqu'à cinq mètres de profondeur ont été creusés par l'eau emportant les pierres utilisées pour sa construction. L'eau a ensuite dévalé la pente, emportant tout sur son chemin.

Les rails sont suspendues dans le vide - Radio France
Les rails sont suspendues dans le vide © Radio France - Stéfane Pocher

Un tronçon de voie SNCF rénové il y a moins de deux ans

L'élu s'interroge sur cette construction. Fallait-il une digue composée de pierres plutôt que de béton si proche d'un bassin de rétention ?  Si cette voie SNCF datant du XIXe siècle n'avait pas cédé, y aurait-il eu autant d'eau en contrebas ? Les buses d'évacuation sous la voie étaient-elles bouchées ? 

Un élu souhaitant conserver l'anonymat s'interroge sur ces câbles qui pendent comme sur la photo ci-dessous. Ont-ils été enterrés bloquant ainsi l'écoulement ? 

Cette évacuation d'eau est-elle bouchée ? s'interroge un élu , - Radio France
Cette évacuation d'eau est-elle bouchée ? s'interroge un élu , © Radio France - Stéfane Pocher

Les buses d’évacuation sous la voie SNCF visiblement elles aussi obstruées

Le maire de Villeneuve-lès-Béziers pointe du doigt aussi les bassins de rétention d'eau de l'autoroute A9, saturés et débordant eux aussi à cause de cette pluviométrie exceptionnelle. Plus de 350 millimètres d'eau sont tombés en l'espace de 24 heures, dont plus de 60 % rien qu'entre 7h et  11h du matin, d’après les chiffres fournis par la ville. 

Pour le maire, les bassins de rétention de part et d'autre de l'autoroute A9 étaient pleins. L'eau aurait débordé du côté du bassin de rétention du Caspiscol gonflant la retenue.

"L'autoroute A9 est passé en 2x3 voies à cet endroit (nord ouest de la commune) sans compter la proximité de l'A75. Les bassins de l'A9 sont-ils adaptés ? 

Cette vague d'eau arrivant des hauteurs de la ville a ensuite déferlé jusqu'au canal du Midi dont le niveau était déjà élevé. Forcément, l'ouvrage n'a pas été en mesure d'absorber ces milliers de mètres cubes. Il a fini par déborder, cette fois, dans le centre-ville de Villeneuve-lès-Béziers.

"Le canal du Midi ne peut pas absorber le trop plein d'eau déversé par les communes." (VNF)

Voies Navigables de France (VNF) avait pris les devants deux jours avant les inondations en baissant préventivement le niveau d'eau du canal du Midi, comme nous l'avait expliqué jeudi dernier Christophe Beltran, le responsable de VNF dans l'Hérault. L'ouvrage ne transite pas de débit.

"Les débits qui ont été apportés l'ont été par les territoires avoisinants qui viennent y rejeter leur excédant d'eau. Le canal devient une victime de l'orage comme les territoires alentours." 

"VNF a anticipé deux jours avant les précipitations en baissant le niveau du Canal du Midi, explique Christophe Beltran

L’autoroute A9 se trouve à proximité. L'évacuation des eaux de celle-ci aussi - Radio France
L’autoroute A9 se trouve à proximité. L'évacuation des eaux de celle-ci aussi © Radio France - Stéfane Pocher
La caténaire n'a pas résisté à la puissance de l'eau (Villeneuve-les-Béziers) - Radio France
La caténaire n'a pas résisté à la puissance de l'eau (Villeneuve-les-Béziers) © Radio France - Stéfane Pocher
Les dégats sont colossaux de chaque côté de la voie SNCF (Villeneuve-lès-Béziers) - Radio France
Les dégats sont colossaux de chaque côté de la voie SNCF (Villeneuve-lès-Béziers) © Radio France - Stéfane Pocher
Les explications du maire de Villeneuve-lès-Béziers - Radio France
Les explications du maire de Villeneuve-lès-Béziers © Radio France - Stéfane Pocher
Les voies de la SNCF suspendues dans le vide (Villeneuve-lès-Béziers) - Radio France
Les voies de la SNCF suspendues dans le vide (Villeneuve-lès-Béziers) © Radio France - Stéfane Pocher
Ici, l'eau est passée par dessus de la voie SNCF emportant tout de l'autre côté (Villeneuve-les-Béziers) - Radio France
Ici, l'eau est passée par dessus de la voie SNCF emportant tout de l'autre côté (Villeneuve-les-Béziers) © Radio France - Stéfane Pocher
Les cailloux entassés sous cette voie n'ont pas résisté et ont été emportés par l'eau (Villeneuve-lès-Béziers) - Radio France
Les cailloux entassés sous cette voie n'ont pas résisté et ont été emportés par l'eau (Villeneuve-lès-Béziers) © Radio France - Stéfane Pocher
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu