Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Inondations dans le Doubs : la Franche-Comté toujours les pieds dans l'eau

-
Par , France Bleu Besançon

La décrue de la Loue et du Doubs est amorcée, mais le pic a été atteint dans la nuit de mardi à mercredi à Besançon. Aucune habitation n’est menacée mais des routes sont toujours coupées ce matin, et les transports scolaires perturbés.

Le pic de crue a été atteint à Besançon
Le pic de crue a été atteint à Besançon © Maxppp - PHOTOPQR/L'ALSACE

Doubs, France

En Franche-Comté, les inondations perturbent toujours la circulation ce mercredi matin, mais aucune habitation n’est menacée. La décrue de la Loue et du Doubs est amorcée.  En France, 23 départements dont le Doubs et le Jura sont toujours en vigilance orange.

La Franch'-Comté toujours en vigilance orange aux crues - Visactu
La Franch'-Comté toujours en vigilance orange aux crues © Visactu

Le Doubs déborde à Besançon

A Besançon, le pic de crue a été atteint cette nuit. Le pont Charles de Gaulle est fermé dans le sens descendant vers le centre ville. Les voitures et les vélos souhaitant monter le pont peuvent l'emprunter, mais doivent ralentir car une flaque d'eau se tient au milieu du carrefour. Une vingtaine de centimètres d'eau ralentit donc la circulation. Les bus et le tram circulent presque normalement.

L'une des conséquence de la montée des eaux, c'est que le parking Chamars est touché. Des voitures se sont retrouvées avec de l'eau jusqu'au capot. 

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria

Plusieurs caves inondées dans le centre-ville de Besançon

Dans les rues de Besançon, impossible d'échapper aux tuyaux déversant l'eau du Doubs. Il faut dire que nombreuses caves ont pris l'eau ce mercredi matin, notamment au croisement des rues Charles Nodier et du général Lecourbe. Dans la cave du bistrot du Jura, près d'1 mètre d'eau. De quoi faire soupirer la gérante Alix. Il faut dire que c'est la deuxième crue en deux semaines. La première fois, son toaster, son frigo et des bouteilles de vin ont pris l'eau, ce mercredi, elle n'a plus de bière pression et se retrouve obligée de vendre des canettes à ses clients. S'il n'y a pas eu plus de dégâts cette semaine, c'est qu'Alix a dû remonter en urgence les fûts de bières et les laisser dans la salle.

Elle ne peut rien faire d'autre qu'attendre, car "les pompiers ont dit que tant que le Doubs ne redescendait pas il n'y avait rien à faire". Il ne lui reste donc plus qu'à attendre. Même consternation dans l'immeuble d'en face. Amza y est locataire, il ne peut donc rien faire sans accord de son propriétaire. Mais, tout comme Alix, il a fini par être habitué aux inondations.

Des dégâts le Pays de Montbéliard

Dans le nord Franche-Comté, 2.000 personnes sont au chômage technique. Chez PSA, la production est arrêtée. Deux usines de Beaulieu Mandeure qui fournissent PSA, Faurecia système d'échappement et Fuji  autotech  sont à l'arrêt car elles sont sous les eaux. La conséquence, c’est qu’aucune voiture n'est sorti des lignes de production de PSA Sochaux

A Ornans, la crue de la loue a provoqué pas mal de dégâts, et l’heure est désormais au nettoyage. Le maire va demander le classement en catastrophe naturelle

A LIRE  PHOTOS - Inondations : le Pays de Montbéliard sous les eaux

Transports scolaires supprimés.

Dans le jura afin de limiter les déplacements sur les routes, la préfecture du jura a décidé de supprimer les transports scolaires dans 12 communes où les collèges et les écoles resteront fermés. La préfecture a préféré appliquer le principe de précaution.

"L’idée était de limiter au maximum les mouvements sur les routes. L’objectif est d’éviter d’avoir des jeunes personnes sur les routes"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu