Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Inondations : Salies-de-Béarn et Gourette reconnues en état de catastrophe naturelle

jeudi 5 juillet 2018 à 9:40 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn et France Bleu

L'arrêté du 26 juin portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle a été publié ce jeudi matin au journal officiel. Ce qui va faciliter les démarches auprès des assurances.

De gros dégâts à Gourette
De gros dégâts à Gourette © Radio France - Axelle Labbé

Pyrénées-Atlantiques, France

L'arrêté a été publié ce jeudi 5 juillet au Journal officiel. 

Sont reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations et coulées de boue du 12 juin 2018 au 13 juin 2018, les communes d'Eaux-Bonnes et Salies-de-Béarn. L'arrêté ne mentionne en revanche pas la demande de la commune de Mourenx, qui a elle aussi subi les intempéries.

La reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle est le point de départ pour les indemnisations, cela fixe le calendrier. Les sinistrés ont maintenant 10 jours pour se retourner vers leurs assurances, en établissant un état de perte. Les assureurs, eux, ont maintenant un délai: 3 mois maximum pour débloquer les premiers fonds. A condition d'y avoir droit. 

Il faut se pencher sur son contrat d'assurance

Il faut une "garantie de dommage". Pour les biens immobiliers, les maisons, les appartements, les magasins, c'est toujours inclus.  Mais pour le reste, pour les voitures par exemple, c'est du cas par cas. Tout dépend des garanties qui figurent sur votre contrat. La seule garantie obligatoire minimum "responsabilité civile" ne suffit pas. Il faut donc une garantie de dommages. Même chose pour les équipements extérieurs, les terrasses, les jardins. Il faut cette garantie pour espérer être indemnisé.