Faits divers – Justice

Inondations : trois départements de l'Ouest en vigilance rouge, les Bouches-du-Rhône et le Var toujours en orange

Par Germain Arrigoni, France Bleu vendredi 7 février 2014 à 6:30 Mis à jour le lundi 10 février 2014 à 8:15

La ville de Malestroit (Morbihan) sous les eaux
La ville de Malestroit (Morbihan) sous les eaux © MaxPPP

Le Morbihan, la Loire-Atlantique et l'Ile-et-Vilaine restent maintenus ce lundi matin en vigilance rouge par Météo France en raison d'un fort risque de crues. Dans le Sud-Est, les Bouches-du-Rhône et le Var sont toujours en vigilance orange.

Dans son dernier bulletin, Météo France les deux départements du Sud-Est en vigilance orange : le Var pour des risques de "pluie-inondation" et les Bouches-du-Rhône pour "inondation". L'alerte est valable jusqu'à 13h ce lundi.Les trois départements de l'Ouest** que sont le Morbihan, l'Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique ** restent en vigilance rouge pour des risques de crues. Plus tôt dans le week-end, la vigilance sur le Finistère avait été levée.

> Les routes en service, les axes coupés en Bretagne : CLIQUEZ ICI

La carte de vigilance dimanche à 16h - Aucun(e)
La carte de vigilance dimanche à 16h
Dans les deux départements du Sud-Est, les intempéries ont d'ores et déjà fait des dégâts. A Toulon, un centre commercial Carrefour a été inondé, et restera fermé toute la journée.

Des communes bretonnes les pieds dans l'eau

La Vilaine aval , placée en vigilance rouge, traverse les départements de l'Ille-et-Vilaine et du Morbihan, en passant par le nord-ouest de la Loire-Atlantique au niveau de la ville de Redon où l'Oust rejoint la Vilaine aval. Selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine, sur la zone de Redon le niveau de l'eau va continuer à monter jusqu'à lundi, passant d'une cote de 4,31 mètres dimanche à 4,70 m attendus lundi.Dimanche matin l'Oust et le Blavet , dont les crues sont la cause des inondations ayant frappé le Morbihan ces derniers jours, avaient amorcé une lente décrue, selon le dernier bulletin de Vigicrues qui les a placés en orange.Dans le Morbihan, les habitants attendaient patiemment que l'eau descende dimanche matin à Malestroit, un village de 2.500 habitants coupé en deux par la crue de l'Oust.

Vidéo. Malestroit sous les eaux dans le Morbihan.

Outre Malestroit, d'autres communes ont toujours les pieds dans l'eau comme Josselin ou Pontivy . 48 routes sont coupées par les inondations dans le Morbihan et la préfecture demande aux éventuels curieux de ne "pas s'approcher des rivages, cours d'eau ou ouvrages de protection contre la mer ou les rivières" et de proscrire dimanche "les promenades en forêt, près de secteurs boisés ou sur les sites concernés par les inondations".Dans le Finistère , la Laïta, un petit fleuve côtier qui a inondé une nouvelle fois ces derniers jours une partie de Quimperlé (12.000 habitants), où se succèdent depuis décembre les inondations, a amorcé sa décrue et est passée en vigilance jaune.

 

 

Partager sur :