Faits divers – Justice

Inquiétude à Bandol après un message suspect sur Facebook

Par Rosalie Lafarge, France Bleu Provence et France Bleu lundi 1 août 2016 à 11:55

Page Facebook (illustration)
Page Facebook (illustration) © AFP - Leon Neal

Un petit vent de panique a soufflé sur Bandol (Var) le week-end dernier : samedi, les organisateurs du festival de musique Les Voiles Sonores ont repéré un message jugé suspect sur leur page Facebook.

L'auteur d'un message Facebook a été placé en garde à vue ce samedi à Bandol. Sur la page Facebook du festival Les Voiles Sonores, il a écrit "230 potos, suivi de quatre smileys qui pleurent et un revolver" explique le maire de le ville Jean-Paul Joseph.

Grâce à plusieurs intermédiaires, le maire de Bandol a réussi à récupérer le numéro de téléphone de l'auteur du message, qu'il a transmis à la police. La personne a été interpellée et placée en garde à vue dans la soirée, avant le début de l'événement, "seule condition pour que le concert soit maintenu", insiste Jean-Paul Joseph.

Un malentendu, une farce

En parallèle de la garde à vue, le domicile de cette personne a été perquisitionné, mais cela n'a rien donné. Aux policiers, l'internaute évoque un gros malentendu, une farce. "Une farce qui, dans le contexte dans lequel on est aujourd'hui, est extrêmement malencontreuse" ajoute le maire de Bandol.

Cette personne a été relâchée dimanche. Une enquête est ouverte pour s'assurer qu'il ne s'agit bien là que d'une mauvaise blague.