Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

INSOLITE - Le livreur du commissariat à Valence était recherché

mercredi 20 avril 2016 à 17:28 Par Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Culotté ou inconscient ? Un chauffeur livreur lyonnais est venu effectuer une livraison au commissariat de Valence ce mercredi matin alors qu'il était inscrit sur le fichier des personnes recherchées après une condamnation pour des délits routiers.

image d'illustration
image d'illustration © Radio France - Nathalie de Keyzer

C'est un comble, ce chauffeur lyonnais de trente ans venait livrer les nouvelles tenues de la police nationale au commissariat de Valence mercredi matin. Dans sa cargaison, des cartons avec les nouveaux polos qui doivent remplacer les chemises des uniformes. Vue sa destination, l'homme ne pouvait pas ignorer qu'il allait rencontrer des policiers, mais il ne savait sans doute pas qu'il faisait l'objet d'une fiche de recherche. C’est la perspicacité d'un policier valentinois qui a permis de soulever ce lièvre.

Un vieux réflexe

Compte tenu des mesures de sécurité imposées par l'état d’urgence et l’activation du plan Vigipirate, il faut montrer patte blanche lorsque l'on vient déposer des colis dans un commissariat. Le livreur a donc donné sa carte d'identité avant d'effectuer sa livraison. Par un vieux réflexe professionnel, un policier perspicace a rentré ce nom dans le fichier des personnes recherchées. Un nom qu'il a trouvé !

L’homme faisait l'objet d'une fiche de recherche pour une ancienne condamnation à trois mois de prison et un an de suspension de permis de conduire, une condamnation pour différents délits routiers. Mais le chauffeur ne s’était pas présenté au tribunal, il n’était donc sans doute pas au courant de sa condamnation, ce qui pourrait expliquer pourquoi il a pu garder son job de livreur et s'est présenté sans complexe au commissariat de Valence mercredi matin.

Le patron lyonnais du livreur a dû venir en personne récupérer son camion. Un peu penaud aussi, mais lui n'avait aucun moyen de savoir que son employé n’avait  plus le permis puisque le livreur lui avait présenté le papier rose au moment de l'embauche. Mais tout de même, cela fait un peu désordre quand on a des livraisons à faire pour la police nationale.