Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Instituteur de Malicornay : l'Éducation nationale fait appel

-
Par , France Bleu Berry

L'Éducation nationale fait appel dans l'affaire de l'instituteur de Malicornay. L'enseignant avait été suspendu de son poste en 2017, après avoir été accusé d'avoir utilisé des extraits de texte issus de la Bible à l'école. Le tribunal de Limoges avait demandé à ce qu'il soit réintégré.

Matthieu Faucher avait été muté en 2017, après avoir été accusé de prosélytisme dans une lettre anonyme
Matthieu Faucher avait été muté en 2017, après avoir été accusé de prosélytisme dans une lettre anonyme © Radio France - Gaëlle Fontenit

Malicornay, France

L'Éducation nationale demande un nouveau jugement dans le dossier de l'instituteur de Malicornay. En mars 2017, Matthieu Faucher était sanctionné après une dénonciation par lettre anonyme, qui l'accusait d'avoir trop utilisé des extraits de textes issus de la Bible dans ses enseignements.  Le professeur, qui rejette ces accusations, avait été muté, malgré le soutien de nombreux parents d'élèves. Cet été, le tribunal administratif de Limoges avait jugé que la sanction était disproportionnée, et demandait à ce que Matthieu Faucher soit réintégré à l'école de Malicornay. L'Éducation nationale conteste cette décision, et accuse à nouveau l'enseignant de prosélytisme.

Le dossier va donc passer devant la Cour administrative d'appel de Bordeaux. Sa décision devrait être connue d'ici une dizaine de mois selon l'avocat de l'instituteur. En attendant, Matthieu Fauchet n'est toujours pas réintégré à l'école de Malicornay, et fait des remplacements à Déols depuis la rentrée de septembre.

L'enseignant promet de mener le combat jusqu'au bout : "Je ne lâcherai rien, ce combat je le mène aussi pour tous ceux qui me soutiennent, les parents d'élèves comme les élus " ajoute Matthieu Faucher.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu