Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Intelligent, impulsif, violent" : la personnalité de Philippe Gillet examinée aux assises de la Marne

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Fin de la deuxième semaine du procès de Philippe Gillet devant les assises de la Marne. La justice s’intéressait ce vendredi à la personnalité de l'agriculteur ardennais poursuivi pour le meurtre de sa femme et de sa maîtresse Anaïs Guillaume.

Phillippe Gillet devant la cour d'assises des Ardennes le 25 mars 2019.
Phillippe Gillet devant la cour d'assises des Ardennes le 25 mars 2019. © Maxppp - PHOTOPQR/L'UNION DE REIMS/Karen Kubena

La deuxième semaine du procès de Philippe Gillet s'est achevée ce vendredi devant la cour d'assises de la Marne. Une journée marquée par l'audition de l'agriculteur ardennais, accusé d'avoir tué sa femme et sa maîtresse. Avant d'être entendu par la cour, sa personnalité a été examinée par celle-ci avec l'intervention de l'expert psychologue Jean-Luc Ployé. Il a rencontré Philippe Gillet lors de sa détention à Charleville-Mézières.

"Philippe Gillet n'est pas un monstre"

À la barre, Jean-Luc Ployé décrit, non "pas un monstre mais un homme a la personnalité atypique." Face à lui, l'accusé reste impassible dans son box. Philippe Gillet est qualifié d'intelligent, "il sait ce qu’il fait, connaît l’interdit". Un homme narcissique "qui tisse sa toile pour dominer", soumettre l’autre, se rendre indispensable, notamment via des aides : financières et professionnelles en ce qui concerne Anaïs Guillaume.

L’expert s’étonne que Philippe Gillet ne nomme sa maîtresse qu’une seule fois, le reste du temps il parle d’une jeune femme. À propos de la mort de sa femme Céline survenue en janvier, l'accusé évoque : "une drôle façon de commencer l’année." Philippe Gillet prend de la distance, fait abstraction de toute émotion dit Jean-Luc Ployé. "Pour se protéger d’une éventuelle sanction", demande la présidente. "Sans doute", répond l’expert, "dans l’hypothèse où les faits reprochés sont avérés."

Qu'est-ce que vous entendez par violent ? - Philippe Gillet

À la barre, Philippe Gillet se décrit comme sociable, "prêt à rendre à service et à prendre ses responsabilités." La présidente le met face aux différents témoignages le qualifiant d'agressif, de violent. "Qu'est ce que vous entendez par violent" répond l'accusé, cherchant ensuite ses mots en tapant du poing sur la barre. "Je n'aime pas qu'on me fasse chier, je cherche juste à avoir la paix", dit-il. 

Durant son audition, Philippe Gillet reste sur la défensive, coupant parfois la parole à la cour. "Est-ce que vous l'avez frappé", demande la présidente en évoquant les traces de coup observées sur le corps d'Anaïs Guillaume. "Non", clame l'accusé, "je l'ai poussé au sol pour la calmer", nuance-t-il en mimant le geste à la barre, devant le regard médusé des parents de la jeune femme. "Acceptiez-vous qu'elle veuille vous quitter", demande la cour. "J'aurais tendance à dire oui même si dans ces moments on essaie de sauver les meubles", répond l’intéressé, accusé de ne pas accepter la séparation. Un portrait trop à charge selon l'un de ses avocats.

Le procès reprendra ce lundi avec la suite de l'audition de Philippe Gillet. Le verdict est attendu dans la semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess