Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Inondations de 2015 dans les Alpes-Maritimes

Intempéries : deux pilleurs condamnés à un an de prison à Grasse

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu
Cannes, France

Deux trentenaires slovaques ont été condamnés ce lundi après-midi par le tribunal correctionnel de Grasse pour avoir volé un auto-radio dans une voiture emportée par les eaux à Cannes au début du mois d'octobre. Ils écopent d'une peine d'un an de prison.

Voiture inondée et pillée à Cannes le 4 octobre 2015
Voiture inondée et pillée à Cannes le 4 octobre 2015

Trois semaines après les intempéries, deux Slovaques de 33 et 38 ans ont été jugés ce lundi après-midi par le tribunal correctionnel de Grasse pour avoir cambriolé des véhicules inondés suite aux intempéries du 3 octobre dans les Alpes-Maritimes

Les trentenaires avaient été arrêtés en flagrant délit à bord d'un véhicule, en train de voler un auto-radio sous un pont à Cannes. Au moment des faits, début octobre, le Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve avait parlé de "pillage".

Lors de leur procès, les deux hommes aidés par une traductrice ont expliqué qu'ils avaient bu, qu'ils rentraient de soirée et qu'ils s'étaient arrêté pour regarder les voitures emportées par les eaux

Des témoins avaient prévenu la police qui les a arrêtés en possession de tournevis et de cutter. A la barre, le père de famille qui s'est fait voler son auto-radio a exprimé son incompréhension et  sa colère .

Témoignage de Sergio Gino, victime des "pilleurs".

Ce lundi après-midi lors de l'audience, la procureure de la République a estimé que les deux Slovaques "ont profité de la détresse des sinistrés, qu'ils leur ont rajouté de la douleur". Les deux hommes ont été condamnés à un an de prison et à verser 1000 euros au père de famille qui s'est fait voler son auto-radio. 

D'autres pilleurs d'origine polonaise seront jugés le 30 novembre prochain par le tribunal correctionnel de Grasse.

Compte-rendu d'audience.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess