Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Interdiction d'arroser : comment la ville de Limoges va-t-elle gérer ses jardins et ses terrains sportifs ?

mardi 2 octobre 2018 à 18:59 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin

L'interdiction stricte d'arrosage dans tout le département de la Haute-Vienne, décidée lundi par le préfet, n'est pas sans poser problème pour certains équipements. La question se pose surtout pour les terrains de sports, par exemple à Limoges qui s'inquiète notamment pour son golf.

L'arrosage est désormais strictement interdit en Haute-Vienne pour les particuliers et pour les collectivités - illustration
L'arrosage est désormais strictement interdit en Haute-Vienne pour les particuliers et pour les collectivités - illustration © Maxppp - Maxime Jegat

Haute-Vienne, France

Les mesures deviennent drastiques pour lutter contre la sécheresse en Haute-Vienne : par un arrêté pris ce lundi par le préfet, l'arrosage est désormais strictement interdit dans tout le département, nuit et jour, dans les jardins privés comme dans les espaces publics. Mais ces restrictions sont une source de complications pour les communes et pourraient vite avoir des conséquences notamment pour les équipements sportifs.

La ville de Limoges demande des dérogations

Ainsi, la ville de Limoges compte demander une dérogation d'arrosage pour ses principaux terrains sportifs, dont le golf municipal qui fait l'objet de grandes inquiétudes car les conséquences d'un manque d'arrosage pourraient être sérieuses sur les pelouses.

Stéphane Romain, responsable de l'arrosage des espaces verts à la ville de Limoges, détaille les raisons de cette demande dérogation : "on privilégie les terrains d'honneur de Beaublanc et Saint Lazare car ce sont des vitrines pour la ville de Limoges puisque des équipes extérieures viennent jouer dessus. Quant au golf, il nécessite une fréquence d'entretien et d'arrosage beaucoup plus importante que les autres terrains, notamment pour les greens, et les conséquences seraient non négligeables en terme de coût s'il fallait les refaire"

La préfecture étudiera en détail chaque demande de dérogation, mais rien ne sera accordé automatiquement.

En revanche, la ville de Limoges ne demandera pas d'exception pour ses jardins publics et ses massifs fleuris. Elle a cessé tout arrosage et il faut donc s'attendre à des pelouses un peu plus jaunes et à des fleurs un peu moins flamboyantes.