Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Interdiction d'exercer à vie pour le médecin condamné pour agression sexuelle

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le médecin sétois accusé d'agression sexuelle par huit de ses patientes entre 2009 et 2012 a été reconnu coupable. Il est condamné à deux ans de prison ferme et une interdiction d'exercer son métier.

Le médecin a agressé sexuellement huit de ses patientes entre 2009 et 2012
Le médecin a agressé sexuellement huit de ses patientes entre 2009 et 2012 © Radio France - Salah Hamdaoui

Montpellier, France

Il avait agressé sexuellement ses patientes. Un médecin généraliste de Sète a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Montpellier à cinq ans de prison dont trois avec sursis. Il est également interdit à vie d'exercer la médecine. 

Entre 2009 et 2012, il a imposé des pénétrations digitales anales et vaginales à huit d'entre elles, dont il était le médecin traitant. Les agressions ont eu lieu dans le cadre de séances de massages thérapeutiques. 

À l'issue du procès début mai, le procureur de la République avait requis quatre ans d'emprisonnement. Il a finalement écopé de cinq ans, dont trois avec sursis, sans mandat de dépôt. Mais cette décision satisfait Marine Giorgi, l'avocate de l'une des victimes. "Ce qui nous importait, c'est que le M. Vidil soit reconnu coupable, mais ce qui était essentiel c'est qu'il y ait une interdiction définitive d'exercer la profession de médecin. Ça ne pouvait pas être envisageable autrement ! Quand vous allez voir un médecin, vous vous attendez à des gestes médicaux, donc quand les gestes commis ne sont pas adaptés... c'est le problème des victimes : elles se remettent en question. Elles ne savent plus si elles sont responsables, s'il s'est vraiment passé quelque chose. Là elles vont arrêter de se remettre en question. "

L'ex-médecin sera également inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles et va devoir verser à ses victimes des dommages et intérêts.