Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Interdire le protoxyde d'azote aux mineurs, une décision "responsable" selon le maire de Cournon-d'Auvergne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La ville de Cournon-d'Auvergne a interdit en plein été le protoxyde d'azote aux mineurs. L'arrêté a été pris en juillet. Pour le maire, François Rage, il s'agit de faire de la prévention parmi les jeunes de sa commune.

Cartouches de protoxyde d'azote dans la rue, sur le trottoir
Cartouches de protoxyde d'azote dans la rue, sur le trottoir © Radio France - Frédéric Bénot

C'est la première ville du Puy-de-Dôme qui va aussi loin. La ville de Cournon-d'Auvergne a interdit la vente, détention et l'utilisation de protoxyde d'azote aux mineurs. L'arrêté, pris en plein cœur de l'été, est effectif depuis le 31 juillet.

Instaurer le débat avec les jeunes

Le protoxyde d'azote est un produit connu sous le nom de "gaz hilarant". On le trouve dans les cartouches pour siphon à chantilly, ou encore dans certains aérosols d'air. Ses propriétés sont euphorisantes, et sont surtout très dangereuses à long terme. Il peut entraîner des troubles psychiques très importants à forte dose. C'est après plusieurs réunions avec les services de police que le maire de Cournon s'est décidé à prendre cet arrêté. "On m'a rapporté qu'on trouvait tous les matins plusieurs de ces cartouches. C'est un phénomène grandissant, peu onéreux, qui peut se propager très rapidement." 

"Prendre le problème à bras-le-corps"

"On peut avoir des comportements irrationnels qui peuvent gêner les autres" explique le maire. Cette décision est plus guidée par un principe de prévention. "On a transmis l'arrêté aux proviseurs des lycées et collèges de Cournon. On essayera d'entamer un partenariat avec eux" sur le sujet, indique François Rage. 

C'est aussi l'avis de Laurent Gerbaud, professeur en santé publique à Clermont-Ferrand. Pour lui, il faut expliquer les raisons de cette interdiction aux jeunes. "Je pense qu'il faut qu'on renforce les capacités des plus jeunes à dire non" aux substances illicites, du protoxyde d'azote à l'alcool ou au cannabis. L'idée, selon lui, c'est de prouver qu'on peut faire la fête sans. 

Une problématique prise en compte aussi par l'Etat. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin dit avoir demandé "à [s]on administration de [lui] proposer des dispositions pour interdire purement et simplement l'utilisation des cartouches ou capsules de protoxyde d'azote". Plusieurs autres communes de France ont interdit la vente de protoxyde d'azote aux mineurs, à Nantes Evreux ou encore dans plusieurs villes d'Île-de-France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess