Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Interdits d'accès à leurs balcons en mauvais état, les locataires d'un immeuble d'Yvetot lancent une pétition

Les locataires d'un immeuble d'Yvetot sont interdits d'accès à leurs balcons depuis dimanche où la mairie a pris un arrêté de péril. Ils ont lancé une pétition pour interpeller leur bailleur, Logéal.

Le bailleur social Logéal assure que "si l'état visuel des balcons suscite des inquiétudes, ils ne menacent pas de s'effondrer".
Le bailleur social Logéal assure que "si l'état visuel des balcons suscite des inquiétudes, ils ne menacent pas de s'effondrer". - Photo transmise par un locataire

Une banderole "locataire en colère" est déployée sur un balcon de la tour Guynemer à Yvetot (Seine-Maritime). Près de deux ans après l'effondrement d'un balcon où trois personnes avaient été gravement blessées dans un immeuble voisin, les locataires de la tour Guynemer, résidence de huit étages, voient leurs balcons s'effriter depuis dimanche dernier. A tel point que la mairie d'Yvetot a pris un arrêté de péril par précaution. Les locataires de l'immeuble géré par le bailleur Logéal ont interdiction d'accéder à leurs balcons. Ils ont lancé une pétition "pour que le bailleur réagisse", voire qu'il les indemnise ou leur propose un loyer réduit.  

Quand il s'est rendu compte que "des morceaux de béton tombaient chez les voisins du dessous" ce dimanche 26 avril, Kevin Auvray a appelé le numéro d'urgence de Logéal et les pompiers dépêchés sur place ont constaté, dit-il, "que les murs porteurs sont en train de s'effriter et que les garde-corps ne sont plus dans les normes". L'un de ses voisins, Guillaume Quesnel, a créé une association de défense des locataires, Pro-Loc. Il vit dans l'immeuble depuis 2010 et assure que l'immeuble se dégrade depuis de nombreuses années."On a vu la situation se dégrader depuis 2011, personne ne fait rien." 

Des travaux programmés depuis septembre

Une expertise de l'immeuble doit être diligentée dans les jours à venir nous précise la municipalité d'Yvetot. Dans un courrier adressé à tous les locataires et que nous avons pu consulter, le bailleur social Logéal affirme que des travaux doivent commencer dans les prochaines semaines (c'était prévu depuis septembre dernier) et que "si l'état visuel des balcons suscite des inquiétudes, ils ne menacent pas de s'effondrer".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess