Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Il recherchait sur Facebook un tueur à gages pour éliminer Manuel Valls : un jeune homme interpellé à Belfort

mercredi 7 décembre 2016 à 11:21 Par Isabelle Rolland et Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

Un jeune homme a été interpellé mardi après-midi dans les rues de Belfort. La police le recherchait depuis un message laissé sur Facebook. Une petite annonce pour trouver un tueur à gages pour éliminer Manuel Valls. Selon lui, c'était "juste pour faire une blague".

La police a interpellé le jeune homme ce mardi dans les rues de Belfort
La police a interpellé le jeune homme ce mardi dans les rues de Belfort © Radio France - Sylvestre

Belfort, France

"Je n'ai rien à vendre, mais je cherche quelqu'un pour tuer Manuel Valls. Un tueur à gages, expert ou non." C'est le message posté dimanche dernier sur Facebook.

Interpellé dans les rues de Belfort

La police est aussitôt alertée et remonte jusqu'à l'auteur du message, un Belfortain de 18 ans. Lors de l'intervention au domicile familial, l'ordinateur portable est saisi. La personne recherchée n'est pas présente, mais un simple coup de fil permet de le localiser dans les rues de Belfort. Il est interpellé. En garde à vue, le jeune homme (à qui "on donnerait le bon dieu sans confession", selon un enquêteur) se montre coopératif. Il explique qu'il voulait "juste faire une blague, faire le buzz."

Mais la visite de l'ancien Premier ministre, Manuel Valls ce mercredi dans le Doubs a certainement accéléré les choses. Le jeune homme devrait être relâché dans les prochaines heures avec une convocation devant le délégué du procureur mi-janvier. Il devra aussi effectuer 60 heures de travail d'intérêt général et un stage de citoyenneté.