Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vague d'interpellations en Corse

-
Par , , France Bleu RCFM

Une quinzaine de personnes ont été interpellées ce mercredi matin dans plusieurs villes de l'île. Il s'agit de militants et de responsables du mouvement Ghjuventù Indipendentista et du syndicat étudiant Cunsulta di a Ghjuventù Corsa, mais également de supporters du SCB.

Une quinzaine de personnes interpellées ce matin en Corse
Une quinzaine de personnes interpellées ce matin en Corse © Maxppp -

Une série d'interpellations a eu lieu ce mercredi matin dans l'île. Quatre personnes ont été placées en garde à vue à Bastia pour des violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique, en marge d'une manifestation qui s'est déroulée à Corte il y a plusieurs mois.

Sept autres personnes sont en garde à vue pour des faits de dégradation avec des cocktails molotov sur la sous-préfecture et une agence bancaire de la cité paoline, là aussi en marge d'une manifestation.

Des supporters de "Bastia 1905" parmi les interpellés

Enfin quatre autres personnes ont également été placées en garde à vue, cette fois sur commission rogatoire d'un juge ajaccien. Elles sont suspectées de violences et vols de matériels policiers en marge d'un derby à Ajaccio. Il s'agit notamment de membres du club de supporters "Bastia 1905".

Plusieurs rassemblements prévus

La ghjuventù Indipendentista a immédiatement appelé au rassemblement devant la maison d'arrêt de Borgo. Dans un post Facebook, il dénonce "une rafle", "énième provocation grotesque et honteuse venant de l'État français à l'encontre de toute une jeunesse et tout un peuple". Plusieurs autres rassemblements sont déjà prévus à 18h30 à Calvi, Ajaccio, Porto-Vecchio et Ghisonaccia.

Choix de la station

France Bleu