Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Interpellés en Alsace et en Gironde, six proches d'un des terroristes du Bataclan remis en liberté

Les six membres de la famille de Foued Mohamed-Aggad, l'un des terroristes de l'attentat du Bataclan, ont été remis en liberté ce vendredi 11 juin. Cinq personnes avaient été interpellées mardi dernier dans le Bas-Rhin, une sixième en Gironde, par les agents de la DGSI.

Les membres du Raid lors de l'interpellation de proches de Foued Mohamed-Aggad à Wissembourg (Bas-Rhin) mardi 8 juin.
Les membres du Raid lors de l'interpellation de proches de Foued Mohamed-Aggad à Wissembourg (Bas-Rhin) mardi 8 juin. © Maxppp - Guillemette JOLAIN

Les six membres de la famille de Foued Mohamed-Aggad de nouveau en liberté. Les proches de l'un des terroristes de l'attentat du Bataclan du 13 novembre 2015 à Paris, avaient été interpellés par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieur (DGSI), avec l'appui du Raid. Une opération menée mardi dernier dans le cadre d'une enquête préliminaire du Parquet national anti-terroriste (Pnat) à Strasbourg, dans la région de Wissembourg (Bas-Rhin) et en Gironde. 

Exploitations de supports numériques

L'enquête du Pnat se concentre sur le financement du terroriste, lorsqu'il était en Syrie et en Irak entre 2014 et 2015, avec sa femme. "Toutes les personnes placées en garde à vue dans cette enquête ont été remises en liberté, sans poursuite à ce stade", précise une source judiciaire avant d'ajouter que "_des résultats d'exploitations de supports numérique_s" sont en attente. Cette procédure concerne "des soupçons de transfert de fonds à destination de Foued Mohamed-Aggad", décrit cette même source. 

Parmi les personnes interpellées : la mère et la tante du terroriste. Ce n'est pas la première fois que la DGSI se tourne vers les membres de sa famille. Début 2019, une opération similaire avait été menée, toujours au domicile de sa mère. Trois personnes, des membres de la famille, avaient été interpellées pour aide au financement du terrorisme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess