Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Intervention de la Police pour ramener le calme au conseil municipal de Fontaine

-
Par , France Bleu Isère
Fontaine, France

Le conseil municipal de Fontaine (Isère), dans la banlieue de Grenoble, a été suspendu le temps de ramener le calme lundi soir. Au coeur du problème des militants antifascistes et Civitas qui s'invectivaient autour du cas de l'élu FN Franck Sinisi

Jean-Paul Trovero, le maire de Fontaine
Jean-Paul Trovero, le maire de Fontaine © Maxppp -

Militants d'extrême-gauche antifascistes et militants d'extrême-droite Civitas se sont fait face hier soir à Fontaine, aux abords et dans la salle du conseil municipal. Devant l'agitation le maire communiste Jean-Paul Trovero a décidé d'interrompre le conseil le temps de calmer les esprits et d'évacuer les perturbateurs... comme l'élu Front National Franck Sinisi qui se trouve au coeur du problème.

Depuis qu'il siège l'élu multiplie les provocations face à une majorité qui n'en peut plus. Des provocations contre lesquelles la mairie a déjà été amené à saisir le procureur de la république, comme cette fois où l'élu avait proposer de payer l'accueil des migrants Roms "avec leurs dents en or". "La salle a été évacuée pour des questions d'ordre public et pour la sécurité de M. Sinisi" explique Jean-Paul Trovero, qui veut saisir la direction du FN des agissements de cet élu et qui dit "étudier les pistes juridiques pour qu'il (Franck Sinisi) ne siège plus au conseil dans ces conditions".

Dans un communiqué Civitas dénonce la "passivité du maire face aux milices d'extrême-gauche". "Nous épaulons les élus nationalistes contre les diktats des systèmes et de ces laquais" explique le mouvement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess