Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Intervention des gendarmes à Albon-d'Ardèche : l'homme interné d'office

jeudi 11 avril 2019 à 11:59 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche

Les gendarmes sont intervenus mercredi soir dans le village ardéchois pour un habitant de 37 ans qui tenait des propos incohérents et qui inquiétait dans le village. L'homme a été placé en hôpital psychiatrique.

Les gendarmes ont pris en charge le trentenaire dépressif en douceur
Les gendarmes ont pris en charge le trentenaire dépressif en douceur © Radio France - Nathalie De Keyzer

Albon-d'Ardèche, France

C'est une affaire qui a suscité de l'émotion dans le petit village d'Albon-d'Ardèche et au-delà, la rumeur publique évoquant un homme radicalisé et retranché chez lui. Les gendarmes sont alertés dans l'après-midi par un ami du trentenaire. Ce dernier est agité, parle de ses "chatons morts" et dit qu'il "va faire quelque chose de grave".

Un début de psychose dans le village

L'homme de 37 ans inquiète depuis son arrivée dans ce village où il s'est installé dans un logement social depuis un peu moins d'un an. Devant le maire, il dit qu'il est converti à l'Islam et qu'il est suivi pour radicalisation. Il tient des propos parfois incohérents. Il est menaçant vis-à-vis du personnel de l'Ehpad du village voisin de Marcols-les-Eaux où il n'a pas été embauché après une période d'essai qui s'était mal passée.

L'homme n'était pas armé

Pas de plainte mais plusieurs signalements le concernant. Ce profil particulier fait que les gendarmes prennent des précautions pour intervenir mercredi soir en installant un périmètre de sécurité. L'homme sort et reconnaît qu'il va mal. Mais il n'était ni armé, ni retranché souligne la gendarmerie de l'Ardèche. Il a fait l'objet d'un placement d'office en hôpital psychiatrique. 

Albon-d'Ardèche, en Ardèche - Radio France
Albon-d'Ardèche, en Ardèche © Radio France - Denis Souilla