Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Intervention mouvementée à Limoges : quatre jeunes arrêtés, trois policiers blessés

mercredi 10 janvier 2018 à 16:48 - Mis à jour le mercredi 10 janvier 2018 à 19:53 Par Nicolas Blanzat et Nathalie Col, France Bleu Limousin

C'est à la sortie d'un autocar circulant entre Bellac et Limoges que quatre jeunes ont été interpellés ce mercredi. Les jeunes, agités et perturbateurs pendant le trajet, s'en sont pris aux forces de l'ordre appelées par la conductrice.

Trois policiers Limougeauds ont été blessés, l'un a reçu un coup de poing à la tempe
Trois policiers Limougeauds ont été blessés, l'un a reçu un coup de poing à la tempe © Maxppp -

Limoges, France

Au lendemain d'une mobilisation pour dénoncer la haine anti-flics, trois policiers de Limoges ont été blessés à la mi-journée, ce mercredi, à l'intersection de la rue Montjovis et de l'avenue Labussière. Ils avaient été appelés à la rescousse par la conductrice d'un autocar de l'entreprise Lavalade, effectuant une liaison régulière entre Bellac et Limoges, une ligne dont on a déjà parlé fin 2017 en raison des problèmes récurrents de drogue, de violences et d'incivilités.

Un coup de poing dans la tempe d'un policier

Cette fois, la conductrice a dû faire face au comportement perturbateur et pour le moins agité de 2 jeunes passagers, une fille de 17 ans et un garçon de 19 ans. Ils font du bruit, grimpent sur les sièges et refusent de se calmer, puis de descendre. Deux autres jeunes de 17 ans s'en mêlent, obstruant aussi le passage des autres voyageurs.  A l'arrivée à Limoges, ils sont attendus par une dizaine de policiers et la situation s'envenime encore. Les agents sont violemment pris à partie. L'un est frappé au visage et attendait ce mercredi soir le résultat des radios pour savoir s'il avait une fracture à la mâchoire. Une de ses collègues a eu des doigts retournés. Une autre à également été frappée à la main.  

Le procureur de la République de Limoges prône la fermeté face à ces agresseurs

Le procureur de la République de Limoges, Gilbert Emery, s'insurge contre ces "actes de violence gratuite" qui appellent à la plus grande fermeté selon lui, surtout dans le contexte actuel. Cette agression intervient en effet au lendemain d'une mobilisation nationale des policiers, relayée notamment à Limoges,  pour réclamer plus de sévérité envers les agresseurs des forces de l'ordre.  Reste encore à établir le rôle exact de chacun. Seule certitude, il a fallu avoir recours au taser pour maitriser la fille du groupe.