Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

INTERVIEW - "2019 sera l'année du vélo en Haute-Saône" pour Yves Krattinger, président du conseil départemental

vendredi 28 décembre 2018 à 11:48 Par Laura Lavenne, France Bleu Besançon et France Bleu Belfort-Montbéliard

Tour de France, Tour d'Alsace, nouvelles pistes cyclables... Le vélo sera le meilleur argument touristique de la Haute-Saône en 2019. Le président du département, Yves Krattinger était l'invité de France Bleu Besançon ce vendredi 28 décembre.

Yves Krattinger, président du département de Haute-Saône
Yves Krattinger, président du département de Haute-Saône © AFP - Jacques Demarthon

Haute-Saône, France

Yves Krattinger, le président du Conseil départemental de Haute-Saône, était l'invité de France Bleu Besançon ce vendredi 28 décembre. L'occasion, en cette fin d'année, d'aborder l'année à venir. Une année placée sous le signe du vélo touristique comme professionnel. Le vélo est en train de devenir le principal argument touristique du département, à commencer par le Tour de France. En juillet, une arrivée d'étape à la Planche des Belles Filles, promet une belle visibilité à la Haute-Saône. "C'est une fierté pour nous, cela va attirer la foule", se félicite Yves Krattinger. 

Le territoire met aussi l'accent sur l'offre familiale, avec l'aménagement de la vélo-route V50. _"C'est un maillon qui traverse la Haute-Saône sur 140 kilomètres qui vient du Luxembourg et qui va vers Lyon. Nous l’aménageons progressivement. Aujourd'hui le tracé entre le Luxembourg et Lyon est aménagé à 80% et c'est le département qui pilote d'ailleurs sa mise en tourisme."  Yves Krattinger revendique ce choix amorcé déjà il y a une dizaine d'année : "nous n'avons pas la mer, pas la haute-montagne mais nous avons le vélo pour valoriser notre territoire."_

Un choix qui coûte mais qui rapporte beaucoup selon le président du département : "Certes c'est un investissement important, avec des financements de l'Europe et de l'Etat, mais les retombées sont conséquentes. Un touriste à vélo sur la V50 dépense entre 60€ et 100€ par jour et un axe en plein développement peut atteindre une dépense kilométrique de 20 à 30.000 euros sur une année, donc ça représente un apport non négligeable pour l'activité touristique, l'hôtelerie comme la restauration."

Interview d'Yves Krattinger, président du Conseil départemental de Haute-Saône : "Nous n'avons pas la mer, pas la haute-montagne mais nous avons le vélo pour valoriser notre territoire."