Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Intoxication à Kervignac : une pétition pour demander l'encadrement des stages de survie

-
Par , France Bleu Breizh Izel

La famille du jeune Ulysse, décédé lors d'un stage de survie à Kervignac (Morbihan) le 11 août, réclame un projet de loi pour mieux encadrer ce genre d'activité. Une revendication portée par une pétition adressée à Jean Castex, et soutenue par un groupe de formateurs à la survie.

La pétition pour réclamer l'encadrement des stages de survie est adressée au Premier ministre.
La pétition pour réclamer l'encadrement des stages de survie est adressée au Premier ministre. - Capture d'écran Change.org

Une loi, pour que ce genre de drame ne se reproduise pas. C'est ce que demande une pétition en ligne, lancée par la famille et les proches d'Ulysse Tâm Hà Duong, décédé le 11 août dernier après avoir ingéré de la cigüe lors d'un stage de survie à Kervignac. "Les stages de survie n'ont actuellement aucun encadrement légal", dénonce l'association dans un communiqué. N'importe qui peut se revendiquer instructeur de survie et organiser ce genre de stages.

Dans cette pétition, qui a déjà recueilli plus de 16.000 signatures, l'association "Les survivants d'Ulysse" demande au gouvernement de légiférer rapidement pour encadrer ces activités. Selon l'association, ces stages sont amenés à se multiplier, au vu de "la prise de conscience des effondrements en cours et à venir" et de "la montée des préoccupations écologiques et d'autonomie alimentaire". Elle réclame donc "une concertation de tous les acteurs concernés (instructeurs, usagers, connaisseurs des plantes…)" et de "valoriser l’apprentissage des plantes sauvages comestibles." 

Soutien de formateurs à la survie

L'association a contacté plusieurs membres de la société civile, impliqués dans le mouvement des stages de survie pour appuyer leur démarche. En parallèle, plusieurs formateurs à la survie se sont réunis au sein d'un "cercle de réflexion sur la survivologie" afin de faire avancer un certain nombre de revendications, dont la définition de la "survie" en tant que discipline. Ces formateurs s'associent également à la pétition. 

Le stage de Kervignac était encadré par un ancien militaire, reconverti dans l'organisation et l'encadrement de ces activités. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess