Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Intoxication alimentaire de 300 enfants à Rouen : la cuisine centrale de Bois-Guillaume hors de cause

Rouen, France

Les premières analyses dédouanent la cuisine centrale de Bois-Guillaume, après l'intoxication alimentaire qui a rendu 300 enfants malades jeudi 27 avril à Rouen. Les recherches se poursuivent pour en déterminer l'origine, mais les autorités prévoient un retour à la normale dès mardi.

La cuisine centrale de Bois-Guillaume blanchie par les services sanitaires.
La cuisine centrale de Bois-Guillaume blanchie par les services sanitaires. © Maxppp - Marc Demeure

Il n'y a eu aucun manquement aux règles d'hygiène à la cuisine centrale de Bois-Guillaume, près de Rouen. Conclusion des premières analyses consécutives à l'intoxication alimentaire qui a rendu 300 enfants des deux villes malades jeudi 27 avril.

Le lendemain, les agents de la Direction départementale de protection de la population (DDPP) ont inspecté de fond en comble la cuisine, sans rien constater d'anormal. "Ni les locaux, ni les équipements, ni le personnel n'ont été mis en cause, relève Yvon Robert, le maire de Rouen. Je fais confiance à l'équipe de la cuisine, qui veille quotidiennement au respect des règles d'hygiène."

L'origine précise du problème demeure inconnue. Les recherches se concentrent sur les denrées alimentaires servies jeudi. Les autorités sanitaires expliquent que "pour ce genre d'intoxication, il est parfois difficile de détecter la cause exacte. C'est peut être une toxine, comme cela peut arriver chez soi. Il faut attendre les résultats complets."

Retour à la normale dès mardi

Ces résultats sont attendus lundi 1er mai ou mardi 2. Quoiqu'il en soit, la cuisine centrale devrait fonctionner à nouveau normalement. Le maire se veut rassurant :

Il n'y aura pas de repas froid comme vendredi. Nous revenons à un repas normal. Mais, précaution supplémentaire, aucun aliment servi le jour de l'intoxication ne sera au menu."

Yvon Robert se dit tout de même "désolé pour les enfants". Trois enfants avaient dû passer la nuit de jeudi à vendredi en observation à l'hôpital. Tous sont rentrés chez eux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess