Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Intoxication dans un collège de Montereau en Seine-et-Marne : près de 400 élèves évacués

mardi 9 octobre 2018 à 19:34 Par Emmanuel Collardey, France Bleu Paris et France Bleu

Une intoxication s'est produite ce mardi après-midi au collège André Malraux de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne). Les 383 élèves ont été évacués. Plusieurs d'entre eux ont dû être pris en charge par les secours.

Voiture de pompiers - Photo d'illustration
Voiture de pompiers - Photo d'illustration © Radio France

Montereau-Fault-Yonne, France

L'alerte a été donnée en fin d'après-midi, au collège André Malraux dans le quartier de Surville à Montereau. D'après la préfecture de Seine-et-Marne, plusieurs élèves ont été pris de vomissements, de picotements aux yeux, et de tremblements. La principale a fait évacuer l'établissement et les collégiens ont été mis à l'abri dans un gymnase. 10 d'entre eux ont été placés en observation dans les hôpitaux de Fontainebleau, Melun et Provins, "sans signe de gravité apparent" selon la préfecture. 9 restent en observation pour la nuit.

A ce stade, l'origine de cette intoxication est indéterminée, des analyses sont en cours. L'intervention des secours à mobilisé cinq véhicules du SMUR, 33 engins des sapeurs-pompiers et neuf équipages de police : au total 110 personnes. La préfecture a également activé le centre opérationnel départemental.

Le collège sera ouvert mercredi matin. Seules deux salles de classes resteront fermées dans l'attente de la deuxième série d'analyses de l'air a précisé la préfecture dans la soirée.