Agriculture – Pêche

INVITÉ - François Charvin, président de l'Union des Forestiers Privés de Haute-Savoie

Par Nathalie Grynszpan, France Bleu Pays de Savoie lundi 31 octobre 2016 à 8:51

Forêt d'alpage en Savoie
Forêt d'alpage en Savoie © Maxppp - -

Comment favoriser l'exploitation de la forêt française alors qu'elle appartient à plus de 75 % à des propriétaires privés ? Les professionnels de la filière lancent un appel à un soutien plus fort de l'Etat. Mais en Pays de Savoie, les handicaps sont d'abord géographiques et culturels.

Invité : François Charvin, président de l'Union des Forestiers Privés de Haute-Savoie

Les Pays de Savoie comptent 135 000 propriétaires privés de forêt et la moyenne des parcelles n'excède pas deux hectares. En Haute-Savoie, seulement 800 propriétaires sur les 76 400 du département adhèrent à un groupement de sylviculteurs. Autant dire que bien des parcelles sont laissées à l'abandon, alors que les collectivités multiplient les aides pour exploiter et que les circuits de commercialisation existent.

Partager sur :